Association CTAH-Recherche

Anxiété / TOC

Bipo / Cyclo

Dictionnaire

Témoignages

Catégories

Anxiété : études

Attaques de panique

Burnout

Diagnostic

Mots du TOC (MOTOC)

Techniques pour lutter contre les TOC

Thérapie de groupe pour le TOC

Thérapie individuelle pour le TOC

La phobie scolaire

Bipolarité adulte

Bipolarité et Sida

Bipolarité infanto-juvénile

Personnalité borderline

Dico de l’Humeur

MOTOC

PEDIA - MOTOC

Psychiatrie générale

Amour, sexe, couples

Bipolarité

Borderline

Comorbidité

Cyclothymie

Femmes bipolaires

Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

La cyclothymie juvénile

Réaction dʼactu

Scènettes de vécu bipolaire

Se soigner

Vécu sous traitement

Bipolaire et suicidaire

Sous-catégories

Amour, sexe, couple

Avis des cyclothymiques

Bipo/Cyclo et Créativité - Célébrités

Concepts / Classification

Cyclothymie

Evolution / Risques

Frontières / masques trompeurs

Hypomanie / Manie

Rythmes

Spectre bipolaire : dépistage

Tempéraments

Traitements

Un peu d’histoire

Adolescents bipolaires

Adolescents et dépression

Colère : crises et émotions fortes

Diagnostic

Je suis un parent dépassé par les crises de mon enfant bipolaire

Scolarité des cyclothymiques

Soigner et comprendre les jeunes bipolaires

Troubles alimentaires

Cérémonial - Comptage

Colère - Dépression

Collection

Compulsivité - Contrôle

Consommation

Contamination

Contrainte - Conscience

Contrat - Possession

Croyance - Religion

Culpabilité

MOTOC divers

Documents

Un self-management spécifique pour la cyclothymieUn exercice utile pour sonder son espritUn Bon traitement pour la cyclothymieSurconsommation des antidépresseurs chez les patients bipolairesStress et charge allostatiqueSe soigner sans que la vie devienne ennuyeuseQuels sont les risques des anti-dépresseurs dans la bipolarité ?Prise en charge psychologique de la dépression bipolairePremiers traitements des nouveaux bipolairesPeut-on se passer dʼantidépresseurPeut-on considérer le Trouble bipolaire comme une maladie organique ?Oméga3 et troubles de l’humeurN-AcétylCystéine (NAC) dans les troubles bipolaires et les troubles associésManie, acide urique et goutte : quels rapports ?Lithium augmentation dans les dépressions résistantesLes cyclothymiques sont-ils à ce point difficiles à soigner ?Les bonnes séquences pour soigner la cyclothymieLe bonheur et lʼApprentissage de lʼÉchec selon Tal Ben ShaharLa TCC est-elle efficace contre la dépression ? La remédiation cognitive chez les patients souffrant de troubles anxieux et de lʼhumeurKetamine et bipolarité résistanteIntroduction à la thérapie des schémasIntolérance à LamotrigineImpossibilité de changer le tempéramentImpact des tempéraments sur la santé physiqueHygièene de vie pour les bipolairesEMDREfficacité du Xeroquel® dans le spectre bipolaireDépression, bipolarité et inflammation chroniqueChoix des thymorégulateursCharge allostatique, cortex préfrontal et amygdaleBonheur et Optimisme selon SeligmanBipolarité Résistante : Quel espoir peut-on attendre ?Avoir une bonne santé mentaleAutour d‘AbilifyAntidépresseurs dans les troubles bipolaires : que disent les études ?Antidépresseurs dans la Dépression avec Hypomanie Sub-SyndromiqueAller vers une psychopharmacologie hippocratique
37 : Lʼangoisse ! Quelle soeur jumelle !36 : Quelques moments de sérénité dans un monde35 : une vie vraiment difficile34 : Maudite hypersensibilité33 : La MDPH me refuse encore un emploi protégé32 : J’écris sous le coup de la peur. 31 : Moi, les autres, le boulot30 : Une souffrance qui n’a pas de nom29 : Prescrivez moi une autre personnalité28 : mes conseils sur la prise des médicaments27 : Je reprends mon journal26 : j’ai besoin de mon day-dreaming25 : L’angle de vue de ma maladie évolue avec le temps24 : Un fond d’angoisse et d’insatisfaction23 bis : guérir au dépend d’une partie de mon imagination23 : patient partenaire22 : Je relis ce que j’ai écrit il y a des années21 : Besoin de construire un présent, penser au futur20 : Je suis stable, mais...19 : Ecrire, çà me déprime18 : Ma réactivité aux psychotropes17 : La question de la dysphorie me tarabuste encore16 : La maladie est une expérience de ma vie15 : rechutes, TOC, délire, insécurité, détresse14 : Chauffarde de la vie13 : La maladie bipolaire serait-elle fatalement le malheur de l’autre ou la déchirure du couple ?12 : Un peu de sagesse pour réduire la chimie de mon traitement11 : Je participe à un forum10 : L’art d’être la seule personne â me comprendre09 : J’en ai marrrrrreeeeeeeuuuuuuu !!08 : couple atypique ?07 : suis-je en dehors des conventions d’une maladie normale ?06 : une journée typique qui se répète05 : Je donnerais n’importe quoi pour sortir de ce puits sans fond04 : Aujourd’hui c’est la tristesse qui me fait écrire03 : Pourquoi autant de plaintes sans fins ?02 : Des petits matins où le café n‘a pas le même goût 01 : Comment être bipolaire aujourdʼhui

Tout est dans la connaissance et lʼinformation

1/01/2008

Témoignages > Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

A propos de la bipolarité, les médecins demandent de meilleurs traitements et les patients un meilleur diagnostic.
Ce post nous a été adressé par Marie-Christine Lorentz, adminitrateur du site bipolaire-info.org


Les enquêtes d’opinion comparées entre celles des praticiens et des patients révèlent une différence constante :
  • les praticiens mettent en priorité le progrès des traitements des manies et des dépressions bipolaires, donc priorité aux études pharmaco-cliniques et au développement de nouveaux médicaments
  • en revanche, pour les patients, la priorité est le diagnostic le plus précoce et correct, donc amélioration des outils de dépistage et d’information sur la maladie ; dans les enquêtes, les patients déclarent que les médecins représentent la source la plus pauvre en information. Ces psychiatres savent écouter mais parlent peu ou pas ? et quand ils parlent, c’est souvent pour juger ou analyser et rarement pour informer et expliquer.


  • Parfois le vrai progrès est de partager ce qu’on sait et non de courir tout le temps derrière les nouveautés. Tout va vite et les gens n’ont plus le temps de se poser et de réfléchir aux questions importantes. Personne ne peut suivre la mouvance des idées et de la recherche. Mais en attendant, il y a des patients qui souffrent et des familles aussi. Pour l’instant, on possède une certaine dose de savoir qui mérite d’être partagée et il est opportun de créer des espaces d’information et de soutien en profitant des moyens de communication, l’Internet. Voici le témoignage d’une patiente, longtemps traitée comme dépressive, mais en fait bipolaire. Elle est actuellement l’administrateur du site d’information (bipolaire-info.org)


    Le site "bipolaire-info" a été ouvert en mars 2006 avec des objectifs de base clairs :
  • Défendre les droits du patient
  • La responsabilisation
  • Devenir patient ? patron ?
  • Livrer l’information â la pointe des connaissances
  • Faciliter les échanges d’expériences afin que les malades se sentent moins seuls et s’entraident.


  • Historique rapide

    Un seul site français d’envergure existait mais il manquait de rigueur dans les infos. Nous avons donc décider d’en créer un. Nous, c’est Marie-Christine Lorentz et Stéphane Mesdag, tous les deux bipolaires,


    Notre expérience, après un an et demi d’existence.

    Le plus étonnant peut-être c’est que nous nous sommes rendu compte que nous avions acquis une expertise nous permettant de reconnaître une bipolarité â partir des symptômes décrits par nos internautes. Et ça c’est extrêmement important dans l’aide que nous pouvons apporter, trop de médecins sont quasi ignorants en la matière, c’est effrayant. C’est particulièrement vrai pour les bipolarités qui ne sont pas de type I, les bipolarités qui provoquent essentiellement des phases dépressives, les bipolaires de type II et les troubles apparentés. Vous-vous retrouvez face â quelqu’un qui n’arrive pas â comprendre, et c’est normal, qu’une (apparente ?) absence d’hypomanie ne fait pas obligatoirement de lui un unipolaire mais peut-être quelqu’un qui souffre de dépression bipolaire. Nous sommes également amenés â proposer des modifications de traitement devant des ordonnances elles aussi aberrantes. Le clavier nous en tombe parfois !


    Le patient patron, c’est quoi ?

    Quelqu’un qui est suffisamment informé pour discuter d’égal â égal avec son médecin, de son traitement, de son ressenti, de ses réticences, de ses refus. Et capable d’exiger des résultats, sachant quand même que la bipolarité est très difficile â soigner, qu’il n’y a pas de traitement type et que le maître mot c’est ?patience?.


    Quelles thérapies annexes

    Dans le domaine des thérapies d’accompagnement, nous devons aussi nous battre contre les théories freudiennes et marteler que la bipolarité est une maladie génétique et non un quelconque dérèglement de la personnalité du â un ou des traumas de l’enfance.


    Les messages qui font peur

  • la difficulté â trouver le traitement adéquat et le temps que ça prend
  • Il faut pourtant le dire sinon le risque c’est le découragement et l’arrêt du traitement.
    MAIS il faut â la fois expliquer que l’action d’un thymo est loin d’être immédiate et que le thymo choisi par le psychiatre traitant peut n’être pas le bon. Comment le savoir ?
  • nous ne sommes jamais â l’abri d’une rechute
  • le risque de transmission â son enfant : pourcentages
  • C’est un sujet qui déchaîne les passions et donc les risques de dérapage vers l’agressivité. Il faut cependant, â notre avis, le dire clairement afin que la décision d’enfanter soit prise en toute connaissance de cause.


    La place des bipolaires de type I sur le forum

    Nous constatons qu’ils ne sont pas représentés, sauf par procuration. En effet, ce sont les proches qui viennent, effrayés par les manifestations d’un trouble chez leur conjoint ou enfant. Nous pouvons vraiment les aider en leur expliquant les symptômes et effets de la bipolarité chez un bipolaire â tendance maniaque. C’est d’ailleurs souvent l’occasion pour nous d’orienter vers un diagnostic.

    La psycho-éducation

    nous pensons que nous en faisons quotidiennement (infos sur la maladie, les traitements, les règles d’une vie adaptée), ça ne remplace pas la vie de groupe mais comme tout le monde ne peut pas participer â des séances en live...
    Les parents d’enfants et d’adolescents bipolaires

    C’est une rubrique récente, ouverte suite â la publication d’un livre en français sur le sujet.
    Elle est encore trop peu fréquentée, ce que nous déplorons. L’aide d’un pédopsychiatre connaissant bien le sujet serait très utile.


    Les droits du patient

    C’est un thème jamais encore traité sur un forum français, â notre connaissance : les congés maladie, les différents types d’hospitalisation, les mesures de sauvegarde de justice, les droits octroyés ou réaffirmés par la loi Kouchner, les droits d’un parent bipolaire par rapport â ses enfants... Nous aimerions pouvoir mieux informer grâce â la participation de juristes...


    Nos perspectives

    Continuer â participer â la connaissance et reconnaissance de la maladie bipolaire, bien évidemment. Jouir d’un poids suffisant, pour pouvoir influer sur les politiques de santé publique, en devenant un partenaire reconnu.
    Espérons que les spécialistes soient sur la même longueur d’onde et qu’ils se forment correctement sur la bipolarité et acceptent le patient comme partenaire.

    mai 2012