Association CTAH-Recherche

Anxiété / TOC

Bipo / Cyclo

Dictionnaire

Témoignages

Catégories

Anxiété : études

Attaques de panique

Burnout

Diagnostic

Mots du TOC (MOTOC)

Techniques pour lutter contre les TOC

Thérapie de groupe pour le TOC

Thérapie individuelle pour le TOC

La phobie scolaire

Bipolarité adulte

Bipolarité et Sida

Bipolarité infanto-juvénile

Personnalité borderline

Dico de l’Humeur

MOTOC

PEDIA - MOTOC

Psychiatrie générale

Amour, sexe, couples

Bipolarité

Borderline

Comorbidité

Cyclothymie

Femmes bipolaires

Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

La cyclothymie juvénile

Réaction dʼactu

Scènettes de vécu bipolaire

Se soigner

Vécu sous traitement

Bipolaire et suicidaire

Sous-catégories

Amour, sexe, couple

Avis des cyclothymiques

Bipo/Cyclo et Créativité - Célébrités

Concepts / Classification

Cyclothymie

Evolution / Risques

Frontières / masques trompeurs

Hypomanie / Manie

Rythmes

Spectre bipolaire : dépistage

Tempéraments

Traitements

Un peu d’histoire

Adolescents bipolaires

Adolescents et dépression

Colère : crises et émotions fortes

Diagnostic

Je suis un parent dépassé par les crises de mon enfant bipolaire

Scolarité des cyclothymiques

Soigner et comprendre les jeunes bipolaires

Troubles alimentaires

Cérémonial - Comptage

Colère - Dépression

Collection

Compulsivité - Contrôle

Consommation

Contamination

Contrainte - Conscience

Contrat - Possession

Croyance - Religion

Culpabilité

MOTOC divers

Documents

Un self-management spécifique pour la cyclothymieUn exercice utile pour sonder son espritUn Bon traitement pour la cyclothymieSurconsommation des antidépresseurs chez les patients bipolairesStress et charge allostatiqueSe soigner sans que la vie devienne ennuyeuseQuels sont les risques des anti-dépresseurs dans la bipolarité ?Prise en charge psychologique de la dépression bipolairePremiers traitements des nouveaux bipolairesPeut-on se passer dʼantidépresseurPeut-on considérer le Trouble bipolaire comme une maladie organique ?Oméga3 et troubles de l’humeurN-AcétylCystéine (NAC) dans les troubles bipolaires et les troubles associésManie, acide urique et goutte : quels rapports ?Lithium augmentation dans les dépressions résistantesLes cyclothymiques sont-ils à ce point difficiles à soigner ?Les bonnes séquences pour soigner la cyclothymieLe bonheur et lʼApprentissage de lʼÉchec selon Tal Ben ShaharLa TCC est-elle efficace contre la dépression ? La remédiation cognitive chez les patients souffrant de troubles anxieux et de lʼhumeurKetamine et bipolarité résistanteIntroduction à la thérapie des schémasIntolérance à LamotrigineImpossibilité de changer le tempéramentImpact des tempéraments sur la santé physiqueHygièene de vie pour les bipolairesEMDREfficacité du Xeroquel® dans le spectre bipolaireDépression, bipolarité et inflammation chroniqueChoix des thymorégulateursCharge allostatique, cortex préfrontal et amygdaleBonheur et Optimisme selon SeligmanBipolarité Résistante : Quel espoir peut-on attendre ?Avoir une bonne santé mentaleAutour d‘AbilifyAntidépresseurs dans les troubles bipolaires : que disent les études ?Antidépresseurs dans la Dépression avec Hypomanie Sub-SyndromiqueAller vers une psychopharmacologie hippocratique
37 : Lʼangoisse ! Quelle soeur jumelle !36 : Quelques moments de sérénité dans un monde35 : une vie vraiment difficile34 : Maudite hypersensibilité33 : La MDPH me refuse encore un emploi protégé32 : J’écris sous le coup de la peur. 31 : Moi, les autres, le boulot30 : Une souffrance qui n’a pas de nom29 : Prescrivez moi une autre personnalité28 : mes conseils sur la prise des médicaments27 : Je reprends mon journal26 : j’ai besoin de mon day-dreaming25 : L’angle de vue de ma maladie évolue avec le temps24 : Un fond d’angoisse et d’insatisfaction23 bis : guérir au dépend d’une partie de mon imagination23 : patient partenaire22 : Je relis ce que j’ai écrit il y a des années21 : Besoin de construire un présent, penser au futur20 : Je suis stable, mais...19 : Ecrire, çà me déprime18 : Ma réactivité aux psychotropes17 : La question de la dysphorie me tarabuste encore16 : La maladie est une expérience de ma vie15 : rechutes, TOC, délire, insécurité, détresse14 : Chauffarde de la vie13 : La maladie bipolaire serait-elle fatalement le malheur de l’autre ou la déchirure du couple ?12 : Un peu de sagesse pour réduire la chimie de mon traitement11 : Je participe à un forum10 : L’art d’être la seule personne â me comprendre09 : J’en ai marrrrrreeeeeeeuuuuuuu !!08 : couple atypique ?07 : suis-je en dehors des conventions d’une maladie normale ?06 : une journée typique qui se répète05 : Je donnerais n’importe quoi pour sortir de ce puits sans fond04 : Aujourd’hui c’est la tristesse qui me fait écrire03 : Pourquoi autant de plaintes sans fins ?02 : Des petits matins où le café n‘a pas le même goût 01 : Comment être bipolaire aujourdʼhui

31 : Moi, les autres, le boulot

1/01/2009

Témoignages > Bipolarité > La vie bipolaire de Melle M

Que faire pour gérer les relations sociales au travail lorsque lʼon est bipolaires ? Comment accepté des situations qui nous semblent sans issues ?

mercredi 20 mai 2009
07h38


didiou ! j’ai dégusté comme du temps où je n’étais pas soignée. çà m’a cloué le bec ! ce n’ai pas encore tout à fait réglé mais je suis en partie capable de travailler. j’avoue qu’en dehors de la relation patient-thérapeute je vous considère comme mon sauveur avec tous les supers pouvoirs de la galaxie ; bon, on va se limiter à la terre car beaucoup de gens ne connaissent même pas la position et le nom des planètes du système solaire : affligeant !

30 % de la population active ne lit pas : doublement affligeant ! et je m’abstiens de continuer sinon je me dirige tout droit vers une célébrité à ne pas citer. mon voisin vient d’arriver, je stresse déjà, il faudrait que je m’habitue à ses airs de mépris. de toute manière, j’y suis bien obligée car je dois rester trois ans à ce poste en espérant que n. parte avant... enfin bref, je n’ai pas à me plaindre, l’ambiance est tout de même agréable lorsque je suis réceptive ; dans le cas contraire, je suis trop occupée avec moi-même pour leur trouver une once de qualité, alors le sort des baleines blanches ne m’effleure pas le moins du monde étant donné que je ne peux bombarder les nippons. je n’ai rien de particulier contre le pays où le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest mais il faut bien se défouler sur les méchants du jour, surtout s’ils sont loin ! n’est-il pas ?

lundi 15 juin 2009
07h27


Que de temps a coulé sur les ponts ! ou alors, que d’économies de mots ! enfin, je suis de nouveau capable de "vivre". le retrait de la dépakine est une très bonne chose, je crois, car on a testé différents dosages.

je vais au travail avec l’angoisse de n. (mon voisin qui, à présent, me parle, mais pour m’enfoncer comme du poisson pourri...), je rentre chez moi et je revis encore cette angoisse, elle ne me quitte pas y compris le week-end. je connais la musique : "ne pas prêter attention, etc..." mais comment se défendre lorsqu’on est accusée de faire des boulettes à gogo ?

il a donc fallu que j’en discute avec mon chef de service, ne serait-ce que pour savoir si effectivement je faisais mal mon travail. bref, le plus malin serait de changer de place tout simplement, pourquoi les gens ne vont pas au plus simple ? sinon c’est partir dans la spirale d’une diplomatie partiale et sans fin car on ne va pas nous forcer à nous aimer ! mais où est le bon sens ?

saviez vous que les vers de terre sont les plus nombreux animaux de notre planète ? sans eux, pas d’aération de la terre donc aucune vie possible. on a toujours besoin d’un plus visqueux que soi ! j’insiste pas sur le sujet car il y a des phobiques de l’asticot, c’est pas rigolo pour eux pourtant ça occupe de les chercher pour pêcher le goujon.

je fais mon possible pour penser à autre chose, malgré ça, j’ai constamment en tête la peur de n. qui vient d’arriver...

de toute façon, j’ai peur des gens en général, y compris avec ceux qui sont aimables. il y a la peur d’être jugée, rejetée surtout. je doute sans cesse de moi surtout si je suis entourée de personnes très cultivées ou avec de la répartie. je me pose comme une soumise et ça laisse une prise pour ceux qui ne demandent qu’un cobaye. il est quand même plus facile de détester quelqu’un que de chercher "ses bons côtés". je parle pour moi mais ça doit être valable pour tous, sauf les grands pacifiques mais il y un moment qu’on n’a pas vu un génie de la paix dans le coin ! j’ai oublié de me forger un caractère solide pour affronter le monde, je suis une proie facile et je reçois la piqûre de rappel de trop nombreuses fois. je crois que, comme tout le monde, j’ai envie d’être appréciée et pourtant je ressens tout le contraire. je vis ainsi depuis toute gamine ce qui explique que j’étais toujours seule, j’ai commencé à me "sociabiliser" vers 17 ans seulement, en partie grâce à une légère hypomanie.

bon, assez pour ce matin, j’en ai ma claque, et vivre dans l’angoisse du boulot ne m’aide pas à penser à autre chose de plus réjouissant....

Chère amie, merci de me lire et de me comprendre
14 : Chauffarde de la vie
Thérapie cognitive et comportementale de groupe pour le TOC
Tempéraments et Personnalités : Quels liens ? Quelles influences ?
Bipolarité et sensibilité au stress