Association CTAH-Recherche

Anxiété / TOC

Bipo / Cyclo

Dictionnaire

Témoignages

Catégories

Anxiété : études

Attaques de panique

Burnout

Diagnostic

Mots du TOC (MOTOC)

Techniques pour lutter contre les TOC

Thérapie de groupe pour le TOC

Thérapie individuelle pour le TOC

La phobie scolaire

Bipolarité adulte

Bipolarité et Sida

Bipolarité infanto-juvénile

Personnalité borderline

Dico de l’Humeur

MOTOC

PEDIA - MOTOC

Psychiatrie générale

Amour, sexe, couples

Bipolarité

Borderline

Comorbidité

Cyclothymie

Femmes bipolaires

Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

La cyclothymie juvénile

Réaction dʼactu

Scènettes de vécu bipolaire

Se soigner

Vécu sous traitement

Bipolaire et suicidaire

Sous-catégories

Amour, sexe, couple

Avis des cyclothymiques

Bipo/Cyclo et Créativité - Célébrités

Concepts / Classification

Cyclothymie

Evolution / Risques

Frontières / masques trompeurs

Hypomanie / Manie

Rythmes

Spectre bipolaire : dépistage

Tempéraments

Traitements

Un peu d’histoire

Adolescents bipolaires

Adolescents et dépression

Colère : crises et émotions fortes

Diagnostic

Je suis un parent dépassé par les crises de mon enfant bipolaire

Scolarité des cyclothymiques

Soigner et comprendre les jeunes bipolaires

Troubles alimentaires

Cérémonial - Comptage

Colère - Dépression

Collection

Compulsivité - Contrôle

Consommation

Contamination

Contrainte - Conscience

Contrat - Possession

Croyance - Religion

Culpabilité

MOTOC divers

Documents

Un self-management spécifique pour la cyclothymieUn exercice utile pour sonder son espritUn Bon traitement pour la cyclothymieSurconsommation des antidépresseurs chez les patients bipolairesStress et charge allostatiqueSe soigner sans que la vie devienne ennuyeuseQuels sont les risques des anti-dépresseurs dans la bipolarité ?Prise en charge psychologique de la dépression bipolairePremiers traitements des nouveaux bipolairesPeut-on se passer dʼantidépresseurPeut-on considérer le Trouble bipolaire comme une maladie organique ?Oméga3 et troubles de l’humeurN-AcétylCystéine (NAC) dans les troubles bipolaires et les troubles associésManie, acide urique et goutte : quels rapports ?Lithium augmentation dans les dépressions résistantesLes cyclothymiques sont-ils à ce point difficiles à soigner ?Les bonnes séquences pour soigner la cyclothymieLe bonheur et lʼApprentissage de lʼÉchec selon Tal Ben ShaharLa TCC est-elle efficace contre la dépression ? La remédiation cognitive chez les patients souffrant de troubles anxieux et de lʼhumeurKetamine et bipolarité résistanteIntroduction à la thérapie des schémasIntolérance à LamotrigineImpossibilité de changer le tempéramentImpact des tempéraments sur la santé physiqueHygièene de vie pour les bipolairesEMDREfficacité du Xeroquel® dans le spectre bipolaireDépression, bipolarité et inflammation chroniqueChoix des thymorégulateursCharge allostatique, cortex préfrontal et amygdaleBonheur et Optimisme selon SeligmanBipolarité Résistante : Quel espoir peut-on attendre ?Avoir une bonne santé mentaleAutour d‘AbilifyAntidépresseurs dans les troubles bipolaires : que disent les études ?Antidépresseurs dans la Dépression avec Hypomanie Sub-SyndromiqueAller vers une psychopharmacologie hippocratique
37 : Lʼangoisse ! Quelle soeur jumelle !36 : Quelques moments de sérénité dans un monde35 : une vie vraiment difficile34 : Maudite hypersensibilité33 : La MDPH me refuse encore un emploi protégé32 : J’écris sous le coup de la peur. 31 : Moi, les autres, le boulot30 : Une souffrance qui n’a pas de nom29 : Prescrivez moi une autre personnalité28 : mes conseils sur la prise des médicaments27 : Je reprends mon journal26 : j’ai besoin de mon day-dreaming25 : L’angle de vue de ma maladie évolue avec le temps24 : Un fond d’angoisse et d’insatisfaction23 bis : guérir au dépend d’une partie de mon imagination23 : patient partenaire22 : Je relis ce que j’ai écrit il y a des années21 : Besoin de construire un présent, penser au futur20 : Je suis stable, mais...19 : Ecrire, çà me déprime18 : Ma réactivité aux psychotropes17 : La question de la dysphorie me tarabuste encore16 : La maladie est une expérience de ma vie15 : rechutes, TOC, délire, insécurité, détresse14 : Chauffarde de la vie13 : La maladie bipolaire serait-elle fatalement le malheur de l’autre ou la déchirure du couple ?12 : Un peu de sagesse pour réduire la chimie de mon traitement11 : Je participe à un forum10 : L’art d’être la seule personne â me comprendre09 : J’en ai marrrrrreeeeeeeuuuuuuu !!08 : couple atypique ?07 : suis-je en dehors des conventions d’une maladie normale ?06 : une journée typique qui se répète05 : Je donnerais n’importe quoi pour sortir de ce puits sans fond04 : Aujourd’hui c’est la tristesse qui me fait écrire03 : Pourquoi autant de plaintes sans fins ?02 : Des petits matins où le café n‘a pas le même goût 01 : Comment être bipolaire aujourdʼhui

Je rêve dʼêtre le sujet de mon propre tableau

31/10/2010

Témoignages > Borderline

Quand lʼinstabilité torpille lʼidentité de soi: vide, ennui, néant, rêves, illusions, besoin permanent de se reconstruire...
RIEN,
Comme le vide autour de moi. Comme une attente infinie, comme lʼespoir qui sʼenvole. Il manque le vide à lʼintérieur de moi. Ce vide qui serait en harmonie avec mon esprit. Comment faire pour combler ce vide? La nourriture ne me nourrit plus, la lecture non plus car jʼai trop rêvé. Maintenant je dois faire face à cette réalité qui mʼenvahit : Je suis le vide. Je suis lʼennui. Lʼennui profond auquel aucune distraction ne peut soustraire. Je préférerai mʼanéantir moi-même pour oublier ce non sens de ma vie.

Qui suis-je?

Question incessante, réponse nulle....Demain peut-être apportera sa réponse. Mais demain cʼest encore long. Jʼai perdu la patience car je me suis illusionnée trop fort. Maintenant cʼest mourir, cʼest être rien. Cʼest être ce rien qui mʼengouffre et mʼempêche de respirer. Se lamenter sur son sort comme un dernier souffle de vie et dʼenvie. Se prouver quʼon existe par la plainte.
Ecrire pour vivre encore un peu. Se voir tel que lʼon pense.
Jʼaurai voulu que le destin me choisisse une autre destinée. Je ne sais pas lire encore aujourdʼhui ce quʼil a voulu me dire. Il ne mʼa pas donné le code de traduction alors jʼattends jusquʼà ce quʼil me fasse signe. Et toujours attendre...

Jʼai compris que personne ne pourrait mʼaider car je suis la seule responsable de ce qui mʼarrive. Par conséquent personne ne comprend mon état. Au-delà de la déception plus proche du chaos. De la réalité de mon non choix. Jʼai choisi de me laisser porter par la vague mais le bateau a coulé en me laissant naufragée de ma propre vie. Si jʼavais eu le gouvernail je serai peut être de lʼautre côté de lʼocéan. En attendant il faut trouver un bateau de sauvetage. Ce bateau je choisirai de le construire moi-même. Nʼattendre lʼaide de personne car personne ne sait mieux que moi comment naviguer sur mon océan. Je suis mon propre secours. Mais pour lʼinstant je ne suis pas sûre de vouloir me sauver...
Je change dʼavis comme de robe, cʼest-à-dire.... assez souvent...Je veux plus mourir...Je veux être une comédienne, une chanteuse, une danseuse...Je veux partir.
Histoire dʼune fille instable....

Je suis la meilleure et la plus nulle, les deux à la fois et en même temps...
Je veux...Je veux pas être comme les autres. Etre différente comme ça, ça mʼarrange quʼon me comprenne pas. Je suis insaisissable...Je voudrais tant lʼêtre pour fasciner...
FASCINATION : jʼaime ce mot.
Etre une âme impénétrable, comme lʼartiste et sa création. Etre artiste pour exister à travers autre chose que cette masse informe et fragile quʼest le corps. Me réaliser pleinement de manière substantielle.

Jʼai des choses â dire non encore formulées. A lʼétat de larve, prêtes à éclore le jour où jʼaurai trouver mon expression.
Je mʼéparpille sans cesse pour laisser un bout de moi à chaque endroit du monde. Mais reconstituer le puzzle de ces bouts inachevés ne rime â rien. Se consacrer à une seule et unique chose pour la faire exister totalement comme une entité.Jʼen suis pour le moment incapable.

Je déteste ce que je fais car je ne suis pas douée et que jʼaimerai lʼêtre. Prisonnière de mon propre fonctionnement. Je subis mes états dʼâme incontrôlés et irraisonnés, comme une horloge mal réglée. Me rappelant chaque minute, que je perds mon temps.
Remettre les pendules à lʼheure.

Bilan : ..................NEANT.

AVENIR : en construction.
Poser les dalles une par une sans oublier le ciment.
OUBLIER...Oublier quʼavant cʼétait le début. le début dʼune vie difficile.
Si la vie ne mʼépargne pas cʼest pour mʼouvrir les yeux. Ne pas me contenter de ce qui est devant moi ; voir plus loin. Derrière les visages, derrière les sourires. Chacun cache ce quʼil est réellement. Il faut que je découvre leur secret. Rien ne doit leur être épargné, tout peut se lire â travers eux, malgré eux.

Percer le mystère de lʼhumanité. Je mʼemporte...passer son temps à déchiffrer, analyser pour mieux saisir le déroulement des choses. Si cʼétait la mission que je mʼoctroyais ?
Retranscrire artistiquement, le but ultime. Pour saisir une réalité plus intense : celle de la création artistique. Je me prends pour Artaud. Je suis dans un délire narcissique me donnant lʼillusion de ma grâce.

La GRÂCE : jʼaime ce mot. A la fois mystique et physique. je suis une danseuse et une déesse. Les deux D menant à la grâce.
A trop rêver on oublie parfois quʼon peut se brûler les ailes...mais si je ne rêve pas je ne suis rien. RêVER cʼest espérer être autre, tendre vers la perfection sans jamais lʼatteindre. Avancer pour un monde meilleur pour soi et les autres mais surtout pour soi.
Égoïsme exacerbé. ÉGOCENTRISME :
Je suis la seule à souffrir. Les autres ne souffrent pas autant que moi. Eux ont une raison de souffrir. Je nʼen ai pas.

Je voudrais être un tableau pour pouvoir sans arrêt me reproduire. Plus de bleu, moins de rouge selon lʼhumeur. Pouvoir être façonnée â la guise de lʼartiste. Etre le sujet de mon propre tableau pour ne montrer de moi que le meilleur profil. Cacher les imperfections, mettre les atouts en valeur.