Association CTAH-Recherche

Anxiété / TOC

Bipo / Cyclo

Dictionnaire

Témoignages

Catégories

Anxiété : études

Attaques de panique

Burnout

Diagnostic

Mots du TOC (MOTOC)

Techniques pour lutter contre les TOC

Thérapie de groupe pour le TOC

Thérapie individuelle pour le TOC

La phobie scolaire

Bipolarité adulte

Bipolarité et Sida

Bipolarité infanto-juvénile

Personnalité borderline

Dico de l’Humeur

MOTOC

PEDIA - MOTOC

Psychiatrie générale

Amour, sexe, couples

Bipolarité

Borderline

Comorbidité

Cyclothymie

Femmes bipolaires

Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

La cyclothymie juvénile

Réaction dʼactu

Scènettes de vécu bipolaire

Se soigner

Vécu sous traitement

Bipolaire et suicidaire

Sous-catégories

Amour, sexe, couple

Avis des cyclothymiques

Bipo/Cyclo et Créativité - Célébrités

Concepts / Classification

Cyclothymie

Evolution / Risques

Frontières / masques trompeurs

Hypomanie / Manie

Rythmes

Spectre bipolaire : dépistage

Tempéraments

Traitements

Un peu d’histoire

Adolescents bipolaires

Adolescents et dépression

Colère : crises et émotions fortes

Diagnostic

Je suis un parent dépassé par les crises de mon enfant bipolaire

Scolarité des cyclothymiques

Soigner et comprendre les jeunes bipolaires

Troubles alimentaires

Cérémonial - Comptage

Colère - Dépression

Collection

Compulsivité - Contrôle

Consommation

Contamination

Contrainte - Conscience

Contrat - Possession

Croyance - Religion

Culpabilité

MOTOC divers

Documents

Un self-management spécifique pour la cyclothymieUn exercice utile pour sonder son espritUn Bon traitement pour la cyclothymieSurconsommation des antidépresseurs chez les patients bipolairesStress et charge allostatiqueSe soigner sans que la vie devienne ennuyeuseQuels sont les risques des anti-dépresseurs dans la bipolarité ?Prise en charge psychologique de la dépression bipolairePremiers traitements des nouveaux bipolairesPeut-on se passer dʼantidépresseurPeut-on considérer le Trouble bipolaire comme une maladie organique ?Oméga3 et troubles de l’humeurN-AcétylCystéine (NAC) dans les troubles bipolaires et les troubles associésManie, acide urique et goutte : quels rapports ?Lithium augmentation dans les dépressions résistantesLes cyclothymiques sont-ils à ce point difficiles à soigner ?Les bonnes séquences pour soigner la cyclothymieLe bonheur et lʼApprentissage de lʼÉchec selon Tal Ben ShaharLa TCC est-elle efficace contre la dépression ? La remédiation cognitive chez les patients souffrant de troubles anxieux et de lʼhumeurKetamine et bipolarité résistanteIntroduction à la thérapie des schémasIntolérance à LamotrigineImpossibilité de changer le tempéramentImpact des tempéraments sur la santé physiqueHygièene de vie pour les bipolairesEMDREfficacité du Xeroquel® dans le spectre bipolaireDépression, bipolarité et inflammation chroniqueChoix des thymorégulateursCharge allostatique, cortex préfrontal et amygdaleBonheur et Optimisme selon SeligmanBipolarité Résistante : Quel espoir peut-on attendre ?Avoir une bonne santé mentaleAutour d‘AbilifyAntidépresseurs dans les troubles bipolaires : que disent les études ?Antidépresseurs dans la Dépression avec Hypomanie Sub-SyndromiqueAller vers une psychopharmacologie hippocratique
37 : Lʼangoisse ! Quelle soeur jumelle !36 : Quelques moments de sérénité dans un monde35 : une vie vraiment difficile34 : Maudite hypersensibilité33 : La MDPH me refuse encore un emploi protégé32 : J’écris sous le coup de la peur. 31 : Moi, les autres, le boulot30 : Une souffrance qui n’a pas de nom29 : Prescrivez moi une autre personnalité28 : mes conseils sur la prise des médicaments27 : Je reprends mon journal26 : j’ai besoin de mon day-dreaming25 : L’angle de vue de ma maladie évolue avec le temps24 : Un fond d’angoisse et d’insatisfaction23 bis : guérir au dépend d’une partie de mon imagination23 : patient partenaire22 : Je relis ce que j’ai écrit il y a des années21 : Besoin de construire un présent, penser au futur20 : Je suis stable, mais...19 : Ecrire, çà me déprime18 : Ma réactivité aux psychotropes17 : La question de la dysphorie me tarabuste encore16 : La maladie est une expérience de ma vie15 : rechutes, TOC, délire, insécurité, détresse14 : Chauffarde de la vie13 : La maladie bipolaire serait-elle fatalement le malheur de l’autre ou la déchirure du couple ?12 : Un peu de sagesse pour réduire la chimie de mon traitement11 : Je participe à un forum10 : L’art d’être la seule personne â me comprendre09 : J’en ai marrrrrreeeeeeeuuuuuuu !!08 : couple atypique ?07 : suis-je en dehors des conventions d’une maladie normale ?06 : une journée typique qui se répète05 : Je donnerais n’importe quoi pour sortir de ce puits sans fond04 : Aujourd’hui c’est la tristesse qui me fait écrire03 : Pourquoi autant de plaintes sans fins ?02 : Des petits matins où le café n‘a pas le même goût 01 : Comment être bipolaire aujourdʼhui

Age paternel avancé et risque augmenté de bipolarité

1/01/2008
Auteur : Dr Hantouche

Bipo / Cyclo > Bipolarité adulte > Spectre bipolaire : dépistage

Cʼest lʼâge avancé du père qui compte et son tempérament ou bipolarité cachée.

Selon une étude du centre de recherches Karolinska Institut de Stockholm parue le 2 septembre 2008, un enfant dont le père est âgé de plus de 30 ans à sa conception aurait davantage de risques d’être atteint d’un trouble bipolaire par rapport à un autre ayant un géniteur de 20 ans lors de sa conception. Ce risque grimperait jusqu’à 37% supplémentaires en cas de paternité après 55 ans selon l’institut suédois.

La chercheuse Emma Frans a indiqué que l’explication serait génétique : "A la différence des femmes, la division des cellules sexuelles chez les hommes se poursuit tout au long de la vie, ce qui accroît le risque de changements génétiques avec les années".

L’étude a été menée sur 14 000 Suédois (hommes et femmes) bipolaires.



A côté de cette explication (dégradation de la qualité génétique du sperme), on peut aussi s’interroger sur le tempérament hyperthymique ou la présence d’un trouble bipolaire chez les hommes acceptant de devenir pères à lʼâge de 55 ans ou plus.

Alors j’ai écrit au Dr Emma FRANS, premier auteur de cette étude et voilà sa réponse :

"Dear Dr Hantouche,

Thank you for the interest in our research,
We also considered family history of psychosis as a potential confounder and controlled for it (model 3). We could then see that the odds ratios were slightly decreased. However, when only adjusting for psychotic fathers (most commonly bipolar fathers) the odds ratios was actually increased (data not shown in the article). Even though we only can look at inpatients this trend shows that a bipolar father is probably not a confounder but rather leads to and underestimation of the results.

We do not have data on personality of the fathers which we consider to be a limitation. Advancing paternal age has earlier been linked to autism and schizophrenia and as far as I know, the only study where the personality issue has been addressed was conducted by Reichenberg et al (Molecular Psychiatry, 2008). Here they showed that the link between autism and advancing paternal age could not be explained by autistic personality traits of the fathers. However, we can not be sure that the same is true for bipolar disorder and bipolar-like personality traits and therefore we acknowledge this limitation in the article.

The hypothesis that has been most recognized explaining the link between paternal age and various disorders such as some cancers, several genetic disorders and recently psychiatric disorders suggests that the quality of sperm decreases with age, leading to genetic and epigenetic alterations that causes these disorders. This might also be the mechanism behind our finding since bipolar is greatly influenced by genes. This is, however, only a hypothesis and other factors might explain the association. We plan to look further into this in future studies and see if we can detect genetic alterations in individuals with psychiatric disorders and old fathers"

  • Frans EM, Sandin S, Reichenberg A, Lichtenstein P, LAngström N, Hultman CM.
    Advancing paternal age and bipolar disorder. Arch Gen Psychiatry. 2008 Sep;65(9):1034-40
    Department of Medical Epidemiology and Biostatistics, Karolinska Institutet, PO
    Box 281, SE-171 77 Stockholm, Sweden


  • CONTEXT: Advancing paternal age has been reported as a risk factor for neurodevelopmental disorders. OBJECTIVES: To determine whether advanced paternal age is associated with an increased risk of BPD in the offspring and to assess if there was any difference in risk when analyzing patients with early-onset BPD separately. DESIGN: A nationwide nested case-control study based on Swedish registers was performed. Risk for BPD in the offspring of older fathers was estimated using conditional logistic regression analysis controlling for potential confounding of parity, maternal age, socioeconomic status, and parental family history of psychotic disorders. SETTING: Identification of 7,328,100 individuals and their biological parents by linking the nationwide Multigeneration Register and the Hospital Discharge Register. PARTICIPANTS: A total of 13,428 patients with a BPD diagnosis on at least 2 separate hospital admissions was identified. Five healthy control subjects matched for sex and year of birth were randomized to each case. Main Outcome Measure Bipolar disorder based on ICD codes at discharge from hospital treatment. RESULTS: An association between paternal age and risk for BPD in the offspring of older men was noted. The risk increased with advancing paternal age. After controlling for parity, maternal age, socioeconomic status, and family history of psychotic disorders, the offspring of men 55 years and older were 1.37 (95% confidence interval [CI], 1.02-1.84) times more likely to be diagnosed as having BPD than the offspring of men aged 20 to 24 years. The maternal age effect was less pronounced. For early-onset (<20 years) cases, the effect of paternal age was much stronger (odds

    ratio, 2.63; 95% CI, 1.19-5.81), whereas no statistically significant maternal age effect was found. CONCLUSIONS: Advanced paternal age is a risk factor for BPD in the offspring. The results are consistent with the hypothesis that advancing paternal age increases the risk for de novo mutations in susceptibility genes for neurodevelopmental disorders.

    Autres articles relatifs â ce sujet


  • Advancing paternal age and autism. [Arch Gen Psychiatry. 2006]

  • Parental age and risk of schizophrenia: a case-control study. [Arch Gen Psychiatry. 2003]

  • Association of paternal age at birth and the risk of breast cancer in offspring: a case control study. [BMC Cancer. 2005]

  • Parental death and bipolar disorder: a robust association was found in early maternal suicide. [J Affect Disord. 2005]

  • Advancing paternal age and the risk of schizophrenia. [Arch Gen Psychiatry. 2001]