Association CTAH-Recherche

Anxiété / TOC

Bipo / Cyclo

Dictionnaire

Témoignages

Catégories

Anxiété : études

Attaques de panique

Burnout

Diagnostic

Mots du TOC (MOTOC)

Techniques pour lutter contre les TOC

Thérapie de groupe pour le TOC

Thérapie individuelle pour le TOC

La phobie scolaire

Bipolarité adulte

Bipolarité et Sida

Bipolarité infanto-juvénile

Personnalité borderline

Dico de l’Humeur

MOTOC

PEDIA - MOTOC

Psychiatrie générale

Amour, sexe, couples

Bipolarité

Borderline

Comorbidité

Cyclothymie

Femmes bipolaires

Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

La cyclothymie juvénile

Réaction dʼactu

Scènettes de vécu bipolaire

Se soigner

Vécu sous traitement

Bipolaire et suicidaire

Sous-catégories

Amour, sexe, couple

Avis des cyclothymiques

Bipo/Cyclo et Créativité - Célébrités

Concepts / Classification

Cyclothymie

Evolution / Risques

Frontières / masques trompeurs

Hypomanie / Manie

Rythmes

Spectre bipolaire : dépistage

Tempéraments

Traitements

Un peu d’histoire

Adolescents bipolaires

Adolescents et dépression

Colère : crises et émotions fortes

Diagnostic

Je suis un parent dépassé par les crises de mon enfant bipolaire

Scolarité des cyclothymiques

Soigner et comprendre les jeunes bipolaires

Troubles alimentaires

Cérémonial - Comptage

Colère - Dépression

Collection

Compulsivité - Contrôle

Consommation

Contamination

Contrainte - Conscience

Contrat - Possession

Croyance - Religion

Culpabilité

MOTOC divers

Documents

Un self-management spécifique pour la cyclothymieUn exercice utile pour sonder son espritUn Bon traitement pour la cyclothymieSurconsommation des antidépresseurs chez les patients bipolairesStress et charge allostatiqueSe soigner sans que la vie devienne ennuyeuseQuels sont les risques des anti-dépresseurs dans la bipolarité ?Prise en charge psychologique de la dépression bipolairePremiers traitements des nouveaux bipolairesPeut-on se passer dʼantidépresseurPeut-on considérer le Trouble bipolaire comme une maladie organique ?Oméga3 et troubles de l’humeurN-AcétylCystéine (NAC) dans les troubles bipolaires et les troubles associésManie, acide urique et goutte : quels rapports ?Lithium augmentation dans les dépressions résistantesLes cyclothymiques sont-ils à ce point difficiles à soigner ?Les bonnes séquences pour soigner la cyclothymieLe bonheur et lʼApprentissage de lʼÉchec selon Tal Ben ShaharLa TCC est-elle efficace contre la dépression ? La remédiation cognitive chez les patients souffrant de troubles anxieux et de lʼhumeurKetamine et bipolarité résistanteIntroduction à la thérapie des schémasIntolérance à LamotrigineImpossibilité de changer le tempéramentImpact des tempéraments sur la santé physiqueHygièene de vie pour les bipolairesEMDREfficacité du Xeroquel® dans le spectre bipolaireDépression, bipolarité et inflammation chroniqueChoix des thymorégulateursCharge allostatique, cortex préfrontal et amygdaleBonheur et Optimisme selon SeligmanBipolarité Résistante : Quel espoir peut-on attendre ?Avoir une bonne santé mentaleAutour d‘AbilifyAntidépresseurs dans les troubles bipolaires : que disent les études ?Antidépresseurs dans la Dépression avec Hypomanie Sub-SyndromiqueAller vers une psychopharmacologie hippocratique
37 : Lʼangoisse ! Quelle soeur jumelle !36 : Quelques moments de sérénité dans un monde35 : une vie vraiment difficile34 : Maudite hypersensibilité33 : La MDPH me refuse encore un emploi protégé32 : J’écris sous le coup de la peur. 31 : Moi, les autres, le boulot30 : Une souffrance qui n’a pas de nom29 : Prescrivez moi une autre personnalité28 : mes conseils sur la prise des médicaments27 : Je reprends mon journal26 : j’ai besoin de mon day-dreaming25 : L’angle de vue de ma maladie évolue avec le temps24 : Un fond d’angoisse et d’insatisfaction23 bis : guérir au dépend d’une partie de mon imagination23 : patient partenaire22 : Je relis ce que j’ai écrit il y a des années21 : Besoin de construire un présent, penser au futur20 : Je suis stable, mais...19 : Ecrire, çà me déprime18 : Ma réactivité aux psychotropes17 : La question de la dysphorie me tarabuste encore16 : La maladie est une expérience de ma vie15 : rechutes, TOC, délire, insécurité, détresse14 : Chauffarde de la vie13 : La maladie bipolaire serait-elle fatalement le malheur de l’autre ou la déchirure du couple ?12 : Un peu de sagesse pour réduire la chimie de mon traitement11 : Je participe à un forum10 : L’art d’être la seule personne â me comprendre09 : J’en ai marrrrrreeeeeeeuuuuuuu !!08 : couple atypique ?07 : suis-je en dehors des conventions d’une maladie normale ?06 : une journée typique qui se répète05 : Je donnerais n’importe quoi pour sortir de ce puits sans fond04 : Aujourd’hui c’est la tristesse qui me fait écrire03 : Pourquoi autant de plaintes sans fins ?02 : Des petits matins où le café n‘a pas le même goût 01 : Comment être bipolaire aujourdʼhui

Enfants dys et bipolarité

3/07/2013
Auteur : Dr FX Coudé

Bipo / Cyclo > Bipolarité infanto-juvénile > Diagnostic

Synthèse de la conférence du Dr Coudé dʼavril 2013, qui défend les liens intimes les troubles émotionnels de la bipolarité juvénile et les troubles
Voici une synthèse de la conférence du Dr Coudé présentée lors de la réunion organisée par Bicycle en avril 2013, qui défend les liens intimes les troubles émotionnels de la bipolarité juvénile et les troubles dʼapprentissage (désignés par « DYS » selon le Dr Coudé).

Mais en premier, rappelons le tableau clinique de la BPJ selon Papoulos (items explorés par la CBQ) :
  • coliques des premiers mois
  • précocité (« nʼa jamais pensé comme un enfant »)
  • anxiété de séparation
  • terreurs nocturnes et cauchemars
  • peur de la mort
  • colères
  • opposition
  • changements rapides dʼhumeur
  • hypersensibilité à certains stimuli
  • relation avec les autres enfants du même âge
  • mauvaise régulation thermique (« toujours trop chaud ou trop froid »)
  • addiction aux produits sucrés
  • énurésie et encoprésie
  • accès de mégalomanie (idées de grandeur)
  • hallucinations
  • idées suicidaires
  • inattention

  • Le Dr Coudé a conduit une étude ayant comparé 3 populations de jeunes âgés entre 7-14 ans :
  • Difficultés scolaires (92)
  • Dyslexie (42)
  • Contrôles

  • Le résultat le plus frappant est de mettre en évidence des corrélations significatives entre lʼindex de bipolarité et les dysfonctions exécutives chez les enfants avec troubles de lʼapprentissage. Ces corrélations sont absentes dans les groupes dʼenfants avec dyslexie et contrôles. Donc cʼest la présence des troubles émotionnels qui interagit avec les capacités dʼapprentissage pour créer un « échec » scolaire en sabotant lʼadaptation de lʼenfant au milieu scolaire. Ce mélange de troubles émotionnels et cognitifs décrit au mieux les « enfants DYS » :

  • Un DYS est un trouble du comportement survenant de façon répétitive pendant un certain temps au cours du développement de lʼenfant
  • Cʼest un trouble dʼapprentissage ou dʼacquisition qui concerne lʼécole mais aussi la socialisation et le comportement à la maison
  • Un DYS ça se voit surtout en crèche ou à lʼécole
  • Les comportements atteints (10-15) sont toujours les mêmes associés de façon variable chez un sujet donné
  • Présents de façon variable dans la famille du sujet.

  • Le diagnostic est aidé par le DYS-test : questionnaire inventoriant la présence de comportements spécifiques en crèche (DYS-test crèche) ou à lʼécole (DYS-test âge scolaire) ainsi quʼun inventaire des antécédents familiaux chez les 2 parents permettant la détermination de 3 indices : comorbidité / familialité / colineage.

    Une des particularités du DYS est le fait que le QI soit souvent élevé de lʼenfant et de son entourage mais avec une dysharmonie et une variabilité des performances dans le temps (ce qui colle bien avec la récurrence et la cyclicité de la bipolarité juvénile). A ce sujet, le Dr Coudé préfère utiliser le terme « Assiette Bipolaire » (à la manière de lʼAsthme) qui couvre un large spectre de troubles observés chez les jeunes : TDAH, Dépression, TOC, Opposition, Dyslexie, troubles du sommeil, autisme

    On dispose de deux hypothèses pour expliquer le DYS :
  • Premier facteur de risque en rapport avec une « hyperconnectivité neuronale », en particulier au niveau des lobes frontaux, responsable à la fois du QI élevé et dʼune fragilité neuronale. Cette hyperconnectivité est familiale.
  • Deuxième facteur de risque plutôt en rapport avec un autre événement (traumatique, génétique, souffrance périnatale ou autre....), qui induit une lésion de zones sensibles surtout frontales.
  • Le résultat est un déficit touchant de façon aléatoire mais élective certains comportements, toujours les mêmes, retrouvés de façon variable dans une même famille

    La prise en charge classique comporte une évaluation initiale avec le trépied: bilan orthophonique, bilan psychomoteur, et bilan neuropsychologique avec QI ; puis lʼintégration dans un réseau et la mise en place de rééducations orthophoniques, psychomotrices, orthoptiques... avec souvent un soutien psychologique (CAMPS, CMP.....)
    La prise en charge administrative et scolaire :
  • Label MDPH avec ou sans allocation
  • Obtention dʼune AVS à temps plus ou moins partiel
  • Tiers temps aux examens
  • Usage dʼun ordinateur
  • Soutien scolaire public (RAZED) ou privé
  • Redoublement avec plus ou moins lʼaccord des parents
  • Classes type CLIS (petits effectifs et programmes allégés)
  • Orientation vers des filières professionnelles

  • Le traitement ( un peu comme pour le diabète ou lʼasthme) doit comporter:
  • une psychothérapie: apprendre à se connaître pour adapter en conséquence son traitement
  • des médicaments, notamment les antiépileptiques régulateurs de lʼhumeur ; éventuellement un antidépresseur si nécessaire mais associé au régulateur de lʼhumeur
  • un régime alimentaire sans sucre, donc cétogène


  • Voir le support de communication

    juillet 2013


    Cyclothymie juvénile et difficultés scolaires
    Quand la cyclothymie s’invite dans la vie scolaire de mon enfant
    La cyclothymie chez les jeunes