Association CTAH-Recherche

Anxiété / TOC

Bipo / Cyclo

Dictionnaire

Témoignages

Catégories

Anxiété : études

Attaques de panique

Burnout

Diagnostic

Mots du TOC (MOTOC)

Techniques pour lutter contre les TOC

Thérapie de groupe pour le TOC

Thérapie individuelle pour le TOC

La phobie scolaire

Bipolarité adulte

Bipolarité et Sida

Bipolarité infanto-juvénile

Personnalité borderline

Dico de l’Humeur

MOTOC

PEDIA - MOTOC

Psychiatrie générale

Amour, sexe, couples

Bipolarité

Borderline

Comorbidité

Cyclothymie

Femmes bipolaires

Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

La cyclothymie juvénile

Réaction dʼactu

Scènettes de vécu bipolaire

Se soigner

Vécu sous traitement

Bipolaire et suicidaire

Sous-catégories

Amour, sexe, couple

Avis des cyclothymiques

Bipo/Cyclo et Créativité - Célébrités

Concepts / Classification

Cyclothymie

Evolution / Risques

Frontières / masques trompeurs

Hypomanie / Manie

Rythmes

Spectre bipolaire : dépistage

Tempéraments

Traitements

Un peu d’histoire

Adolescents bipolaires

Adolescents et dépression

Colère : crises et émotions fortes

Diagnostic

Je suis un parent dépassé par les crises de mon enfant bipolaire

Scolarité des cyclothymiques

Soigner et comprendre les jeunes bipolaires

Troubles alimentaires

Cérémonial - Comptage

Colère - Dépression

Collection

Compulsivité - Contrôle

Consommation

Contamination

Contrainte - Conscience

Contrat - Possession

Croyance - Religion

Culpabilité

MOTOC divers

Documents

Un self-management spécifique pour la cyclothymieUn exercice utile pour sonder son espritUn Bon traitement pour la cyclothymieSurconsommation des antidépresseurs chez les patients bipolairesStress et charge allostatiqueSe soigner sans que la vie devienne ennuyeuseQuels sont les risques des anti-dépresseurs dans la bipolarité ?Prise en charge psychologique de la dépression bipolairePremiers traitements des nouveaux bipolairesPeut-on se passer dʼantidépresseurPeut-on considérer le Trouble bipolaire comme une maladie organique ?Oméga3 et troubles de l’humeurN-AcétylCystéine (NAC) dans les troubles bipolaires et les troubles associésManie, acide urique et goutte : quels rapports ?Lithium augmentation dans les dépressions résistantesLes cyclothymiques sont-ils à ce point difficiles à soigner ?Les bonnes séquences pour soigner la cyclothymieLe bonheur et lʼApprentissage de lʼÉchec selon Tal Ben ShaharLa TCC est-elle efficace contre la dépression ? La remédiation cognitive chez les patients souffrant de troubles anxieux et de lʼhumeurKetamine et bipolarité résistanteIntroduction à la thérapie des schémasIntolérance à LamotrigineImpossibilité de changer le tempéramentImpact des tempéraments sur la santé physiqueHygièene de vie pour les bipolairesEMDREfficacité du Xeroquel® dans le spectre bipolaireDépression, bipolarité et inflammation chroniqueChoix des thymorégulateursCharge allostatique, cortex préfrontal et amygdaleBonheur et Optimisme selon SeligmanBipolarité Résistante : Quel espoir peut-on attendre ?Avoir une bonne santé mentaleAutour d‘AbilifyAntidépresseurs dans les troubles bipolaires : que disent les études ?Antidépresseurs dans la Dépression avec Hypomanie Sub-SyndromiqueAller vers une psychopharmacologie hippocratique
37 : Lʼangoisse ! Quelle soeur jumelle !36 : Quelques moments de sérénité dans un monde35 : une vie vraiment difficile34 : Maudite hypersensibilité33 : La MDPH me refuse encore un emploi protégé32 : J’écris sous le coup de la peur. 31 : Moi, les autres, le boulot30 : Une souffrance qui n’a pas de nom29 : Prescrivez moi une autre personnalité28 : mes conseils sur la prise des médicaments27 : Je reprends mon journal26 : j’ai besoin de mon day-dreaming25 : L’angle de vue de ma maladie évolue avec le temps24 : Un fond d’angoisse et d’insatisfaction23 bis : guérir au dépend d’une partie de mon imagination23 : patient partenaire22 : Je relis ce que j’ai écrit il y a des années21 : Besoin de construire un présent, penser au futur20 : Je suis stable, mais...19 : Ecrire, çà me déprime18 : Ma réactivité aux psychotropes17 : La question de la dysphorie me tarabuste encore16 : La maladie est une expérience de ma vie15 : rechutes, TOC, délire, insécurité, détresse14 : Chauffarde de la vie13 : La maladie bipolaire serait-elle fatalement le malheur de l’autre ou la déchirure du couple ?12 : Un peu de sagesse pour réduire la chimie de mon traitement11 : Je participe à un forum10 : L’art d’être la seule personne â me comprendre09 : J’en ai marrrrrreeeeeeeuuuuuuu !!08 : couple atypique ?07 : suis-je en dehors des conventions d’une maladie normale ?06 : une journée typique qui se répète05 : Je donnerais n’importe quoi pour sortir de ce puits sans fond04 : Aujourd’hui c’est la tristesse qui me fait écrire03 : Pourquoi autant de plaintes sans fins ?02 : Des petits matins où le café n‘a pas le même goût 01 : Comment être bipolaire aujourdʼhui

TOC, névrose compulsive

10/09/2010

Dictionnaire > MOTOC > Compulsivité - Contrôle

Premier facteur principal de la liste des mots du TOC : Lenteur, Nickel, Ordre, Règles, Répéter, Tâches, Maniaqueries, Rangement, Routine, Contrôle, Exactitude, Habitude, Listes, Perfecti
Premier facteur de la liste MOTOC



Le noyau dur du TOC est probablement la compulsivité et le contrôle excessif.

Contrôler. Contrôler ses gestes, ses pensées, l’environnement. Autant de contrôles qui gouvernent la vie des personnes atteintes de TOC : tout contrôler pour gérer l’anxiété. Le contrôle passe par le rituel, la compulsion : il faut que je vérifie que tout soit parfait, en ordre, nickel. Mais trop contrôler prend du temps, réduit les activités et les relations sociales. L’hypercontrôle fait souffrir.
Le besoin de contrôle et de perfection, les rituels et vérifications sont certainement les manifestations les plus connues, les plus stéréotypées du TOC. Cette notoriété est probablement liée â leur fréquence d’observation : par exemple, 63% des patients souffrant de TOC ont des comportements de vérification. Ces symptômes sont aussi particulièrement liés â des personnalités obsessionnelles compulsives (POC) dont les personnes décrivent ces mêmes phénomènes, mais sans la notion de souffrance (cf. POC). Ces symptômes étant tellement typiques, le diagnostic est plus facile et bien sûr, le diagnostic différentiel plus restreint que pour les autres manifestations du TOC.


Cas clinique

Eric, 37 ans, souffre depuis son adolescence de TOC de rangement et de perfection. Il a besoin, chez lui et au travail, que tout soit en ordre et que les objets soient ? dans le même état que le jour où je les ai achetés ?. Il ressent le besoin d’ajuster le four et le grille pain pour qu’ils soient parallèles au mur. Dans la salle de bain, les robinets mitigeurs sont â 90°, sans taches de calcaire (il va souvent passer du produit avant que la femme de ménage ne passe travailler). Quand il part au travail le matin, il vérifie d’un long coup d’?il différents objets du salon, que tout soit â sa place. Il fait un second tour le soir avant de se coucher. Il vérifie comment sont disposés les vêtements dans les armoires (tous doivent être bien pliés et symétriques, avec un décalage égal), les manteaux bien perpendiculaires dans la penderie, chaque couvert bien â sa place dans le lave vaisselle ou le tiroir. Il vérifie les traces d’eau sur les robinets, les tables et les lavabos, que le canapé soit bien tendu (malheur â celui qui s’asseoit dessus !). Il peut passer jusqu’â 35 minutes â faire son lit, car les draps doivent être symétriques, parfaitement mis entre le matelas et les lattes, et bien tirés (pas de plis). Le salon doit être toujours parfaitement disposé, rien ne droit traîner. Sa femme et sa fille ne doivent pas perturber cette disposition qui leur est imposé et qu’elles ne doivent perturber sous peine de crises de colère. Le soir, avant son cours de judo, il veille â ce que ses affaires, son portefeuille et son téléphone, soient bien rangés et symétriques dans son casier. Il y a quelques mois, des ouvriers ont du venir chez lui refaire des canalisations, il a cru devenir fou en voyant la poussière partout, des tuyaux étalés dans le couloir et des ouvriers entrer et sortir avec leurs habits et leur chaussures sales. Il ne se sentait plus chez lui et comme violé. Il met toujours les mêmes vêtements et les mêmes chaussures, afin de préserver la perfection d’autres habits plus chers et plus récents. Il vérifie le niveau de sucre dans la boite en verre, de même pour le café et les céréales, si tout le monde a bien tiré la chasse, si les serviettes de bain et les torchons sont bien disposés. Il essuie souvent avec un chiffon les traces de doigts sur la vitre des tables basses, regarde le travail effectué après que la femme de ménage ait terminé en tournant pendant 40 minutes dans la maison et en remettant chaque meuble â sa place au millimètre près. Il se dit souvent qu’il se doit de protéger une forme de perfection dans son appartement, que les choses sont chères, il faut respecter une longue durée de vie de tout cela, mais qu’il n’arrive plus â situer la limite entre entretien et TOC. Au travail, les stylos sont tous bien alignés, ses tiroirs sont soignés, les papiers rangés symétriquement. Il est anxieux quand il invite des gens, regarde ce que ses invités font, touchent, laissent tomber, et repassent souvent derrière eux ramasser une cacahuète, remettre un verre sur un sous verre. Quand sa femme fait couler un bain, il va voir plusieurs fois que l’eau ne déborde pas. Il lui arrive de regarder les surfaces en verre â contre jour pour repérer les éventuelles rayures et comme il le dit souvent ? m’énerver tout seul en sachant très bien que de toute façon c’est fait et que je n’y peux plus rien. ? Si les rituels doivent être impeccablement exécutés, Eric admet sans aucun souci que l’idée obsessionnelle est absurde : ? Je ne peux pas profiter de cet appartement ni des choses que j’achète ! ?.



mots du TOC