Association CTAH-Recherche

Anxiété / TOC

Bipo / Cyclo

Dictionnaire

Témoignages

Catégories

Anxiété : études

Attaques de panique

Burnout

Diagnostic

Mots du TOC (MOTOC)

Techniques pour lutter contre les TOC

Thérapie de groupe pour le TOC

Thérapie individuelle pour le TOC

La phobie scolaire

Bipolarité adulte

Bipolarité et Sida

Bipolarité infanto-juvénile

Personnalité borderline

Dico de l’Humeur

MOTOC

PEDIA - MOTOC

Psychiatrie générale

Amour, sexe, couples

Bipolarité

Borderline

Comorbidité

Cyclothymie

Femmes bipolaires

Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

La cyclothymie juvénile

Réaction dʼactu

Scènettes de vécu bipolaire

Se soigner

Vécu sous traitement

Bipolaire et suicidaire

Sous-catégories

Amour, sexe, couple

Avis des cyclothymiques

Bipo/Cyclo et Créativité - Célébrités

Concepts / Classification

Cyclothymie

Evolution / Risques

Frontières / masques trompeurs

Hypomanie / Manie

Rythmes

Spectre bipolaire : dépistage

Tempéraments

Traitements

Un peu d’histoire

Adolescents bipolaires

Adolescents et dépression

Colère : crises et émotions fortes

Diagnostic

Je suis un parent dépassé par les crises de mon enfant bipolaire

Scolarité des cyclothymiques

Soigner et comprendre les jeunes bipolaires

Troubles alimentaires

Cérémonial - Comptage

Colère - Dépression

Collection

Compulsivité - Contrôle

Consommation

Contamination

Contrainte - Conscience

Contrat - Possession

Croyance - Religion

Culpabilité

MOTOC divers

Documents

Un self-management spécifique pour la cyclothymieUn exercice utile pour sonder son espritUn Bon traitement pour la cyclothymieSurconsommation des antidépresseurs chez les patients bipolairesStress et charge allostatiqueSe soigner sans que la vie devienne ennuyeuseQuels sont les risques des anti-dépresseurs dans la bipolarité ?Prise en charge psychologique de la dépression bipolairePremiers traitements des nouveaux bipolairesPeut-on se passer dʼantidépresseurPeut-on considérer le Trouble bipolaire comme une maladie organique ?Oméga3 et troubles de l’humeurN-AcétylCystéine (NAC) dans les troubles bipolaires et les troubles associésManie, acide urique et goutte : quels rapports ?Lithium augmentation dans les dépressions résistantesLes cyclothymiques sont-ils à ce point difficiles à soigner ?Les bonnes séquences pour soigner la cyclothymieLe bonheur et lʼApprentissage de lʼÉchec selon Tal Ben ShaharLa TCC est-elle efficace contre la dépression ? La remédiation cognitive chez les patients souffrant de troubles anxieux et de lʼhumeurKetamine et bipolarité résistanteIntroduction à la thérapie des schémasIntolérance à LamotrigineImpossibilité de changer le tempéramentImpact des tempéraments sur la santé physiqueHygièene de vie pour les bipolairesEMDREfficacité du Xeroquel® dans le spectre bipolaireDépression, bipolarité et inflammation chroniqueChoix des thymorégulateursCharge allostatique, cortex préfrontal et amygdaleBonheur et Optimisme selon SeligmanBipolarité Résistante : Quel espoir peut-on attendre ?Avoir une bonne santé mentaleAutour d‘AbilifyAntidépresseurs dans les troubles bipolaires : que disent les études ?Antidépresseurs dans la Dépression avec Hypomanie Sub-SyndromiqueAller vers une psychopharmacologie hippocratique
37 : Lʼangoisse ! Quelle soeur jumelle !36 : Quelques moments de sérénité dans un monde35 : une vie vraiment difficile34 : Maudite hypersensibilité33 : La MDPH me refuse encore un emploi protégé32 : J’écris sous le coup de la peur. 31 : Moi, les autres, le boulot30 : Une souffrance qui n’a pas de nom29 : Prescrivez moi une autre personnalité28 : mes conseils sur la prise des médicaments27 : Je reprends mon journal26 : j’ai besoin de mon day-dreaming25 : L’angle de vue de ma maladie évolue avec le temps24 : Un fond d’angoisse et d’insatisfaction23 bis : guérir au dépend d’une partie de mon imagination23 : patient partenaire22 : Je relis ce que j’ai écrit il y a des années21 : Besoin de construire un présent, penser au futur20 : Je suis stable, mais...19 : Ecrire, çà me déprime18 : Ma réactivité aux psychotropes17 : La question de la dysphorie me tarabuste encore16 : La maladie est une expérience de ma vie15 : rechutes, TOC, délire, insécurité, détresse14 : Chauffarde de la vie13 : La maladie bipolaire serait-elle fatalement le malheur de l’autre ou la déchirure du couple ?12 : Un peu de sagesse pour réduire la chimie de mon traitement11 : Je participe à un forum10 : L’art d’être la seule personne â me comprendre09 : J’en ai marrrrrreeeeeeeuuuuuuu !!08 : couple atypique ?07 : suis-je en dehors des conventions d’une maladie normale ?06 : une journée typique qui se répète05 : Je donnerais n’importe quoi pour sortir de ce puits sans fond04 : Aujourd’hui c’est la tristesse qui me fait écrire03 : Pourquoi autant de plaintes sans fins ?02 : Des petits matins où le café n‘a pas le même goût 01 : Comment être bipolaire aujourdʼhui

Comment nos schémas se manifestent au quotidien

17/09/2014
Auteur : M trybou

Bipo / Cyclo > Bipolarité adulte > Tempéraments

Face à des schémas de vie, lʼindividu sʼadapte : quels sont ces schémas dʼadaptation ?
Comme nous lʼavons vu plus tôt avec Kafka, il note 3 comportements classiques chez lui : révolte, soumission par le perfectionnisme, ou évitement total. Ce sont ces 3 comportements pour vivre coute que coute avec son schéma. Ce sont donc ces 3 styles dʼadaptation à ce schéma. Comme le dit Young « Lʼactivation dʼun schéma est donc une menace, celle de la frustration dʼun besoin affectif fondamental et celle de lʼémotion concomitante, à laquelle le sujet répond par un style dʼadaptation » (La Thérapie des Schémas, De Boeck, 2005, p 63).

Young, de la même façon que Kafka décrit ces 3 comportements : révolte (ou contre attaque ou compensation), soumission (ou capitulation), et évitement (ou fuite). Et chaque personne peut enchainer ces 3 comportements à quelques secondes dʼintervalle, ce qui brouille les pistes de compréhension du schéma caché derrière. Est-ce que la mégalomanie résulte dʼun manque de limite ou dʼune tentative dʼêtre parfait pour ne pas être abandonné ?

Les styles dʼadaptation aux schémas de vie


Reprenons ces 3 styles dʼadaptation :
  • la soumission/capitulation : la personne abdique, elle nʼévite pas le schéma ni ne le combat, elle le suit à la lettre, comme un esclave. Dans le travail cʼest le perfectionnisme, dans le couple cʼest la soumission au partenaire dominateur, froid, distant, critique. En thérapie ils sont des enfants sʼattendant à voir un thérapeute offensant.
  • lʼévitement : la personne sʼarrange pour ne jamais avoir à faire face à son schéma et évite donc tout ce qui lʼactive : absence de responsabilité dans le travail, je ne commence ou ne termine rien. Dans lʼaffectif je ne me lance dans aucune relation ou rompt dès que cela commence à prendre forme. Jʼétouffe les émotions par lʼalcool, la drogue, la nourriture. En thérapie, ils ratent leur rendez vous ou arrivent en retard, ne parlent pas ou peu de leurs émotions, et arrêtent précocement leur suivi de peur dʼévoquer des choses douloureuses.
  • la révolte/contre attaque/compensation : la personne combat son schéma, veut lui donner tort, le défier, elle sʼefforce dʼêtre lʼexact opposé de la demande du parent. Lʼenfant obligé à être parfait devient rebelle, lʼenfant imparfait devient carriériste ou charismatique par ses biens matériels, lʼenfant sans droit dʼavoir une opinion devient lʼadulte qui rejette tout avis contraire. Ils donnent toujours à lʼâge adulte une image de force et de confiance inébranlable en eux, mais émotionnellement le schéma est à vif car il nʼest pas du tout digéré. Lors de déconvenues, ces patients sʼeffondrent souvent violemment car ils nʼont jamais travaillé sur le sentiment dʼéchec.
  • Traduction des styles dʼadaptation


    Pour Young, le choix de tel ou tel style dʼadaptation serait dû au tempérament, dont nous parlions déjà précédemment, mais aussi à lʼimitation de comportements vus dans lʼentourage : la mère face au père, un autre membre de la fratrie, etc.

    Donc, si on calcule bien, nos 18 schémas, ayant chacun 3 façons dʼêtre gérés par le sujet, deviennent donc 54 comportements différents, dʼoù le brouillage des pistes. Cela peut expliquer pourquoi Kafka passe pour un parasite laxiste et fainéant aux yeux de son père alors que justement il est obsédé par lʼimperfection et la volonté de se surpasser, mais étant persuadé dʼêtre nul et que rien ne fonctionnera jamais assez bien pour son père, il opte pour lʼévitement. Dans le travail, il veut tellement réussir quʼil sʼembarque dans un perfectionnisme sans fin, butte sur des détails, ne finit rien, voit le temps qui passe et la montagne de travail à peine commencée. Et voilà comment de très nombreux patients bourreaux de travail et hyper consciencieux passent pour des fainéants. Lʼadolescent harcelé par ses parents avec le scolaire, obsédé par la phrase « je tʼaime si tu as des bonnes notes », débute généralement par du perfectionnisme avant de sombrer, par épuisement ou désillusion, dans lʼabandon total des études, renforçant ainsi la violence des parents et donc validant son impression de nullité.

    De nombreux schémas vont souvent ensemble : manque affectif, abandon, vulnérabilité. On va alors utiliser des « modes » qui vont regrouper ces différents schémas et leurs styles dʼadaptation sous une appellation qui « résume » ce qui se joue : lʼEnfant Vulnérable, lʼEnfant Coléreux, le Protecteur Détaché, lʼEnfant Abandonné, le Parent Punitif, etc. En gros, cʼest comme si on cherchait, à lʼinstant T, qui parle par la bouche de la personne : lʼenfant en lui qui souffre, lʼenfant en lui qui en a marre et se défend, lʼenfant qui a pris lʼhabitude de ne plus rien dire, le parent qui critique ? Le but est de demander à cette entité pourquoi elle agit comme cela, ce quʼelle veut, ce quʼelle ressent, ce quʼelle redoute. Généralement, il y a 4 personnages dans nos têtes :
  • lʼenfant vulnérable, coléreux, impulsif, indiscipliné, heureux, qui est lʼémotion de base qui doit sortir,
  • le soumis obéissant, le protecteur détaché, le compensateur, qui est ce que nous sommes devenus pour ne pas souffrir (le style dʼadaptation),
  • le parent punitif, exigeant, qui est la voix parentale que nous avons intégrée en nous et fait du mal à lʼenfant,
  • lʼadulte sain, qui sont les bribes de comportements normaux que nous avons pu enregistrer au contact de personnes dans ou en dehors de la famille qui se comportaient sainement face à nos émotions et attentes.
  • Bibliographie


  • Jeffrey Young : La thérapie des schémas. Approche cognitive des troubles de la personnalité. Editions De Boeck, 2005
  • Jeffrey Young, Janet Klosko : Je réinvente ma vie. Vous valez mieux que ce que vous ne pensez. Les Editions de lʼHomme, 2003
  • Stéphanie Hahusseau : Tristesse, peur, colère. Agir sur ses émotions. Editions Odile Jacob, 2006
  • Stéphanie Hahusseau : Comment ne pas se gâcher la vie. Editions Odile Jacob, 2003
  • septembre 2014


    Gérer la colère des enfants et des ados
    Colère ou pas colère (définition)
    Failles psychologiques chez les cyclothymiques