Association CTAH-Recherche

Anxiété / TOC

Bipo / Cyclo

Dictionnaire

Témoignages

Catégories

Anxiété : études

Attaques de panique

Burnout

Diagnostic

Mots du TOC (MOTOC)

Techniques pour lutter contre les TOC

Thérapie de groupe pour le TOC

Thérapie individuelle pour le TOC

La phobie scolaire

Bipolarité adulte

Bipolarité et Sida

Bipolarité infanto-juvénile

Personnalité borderline

Dico de l’Humeur

MOTOC

PEDIA - MOTOC

Psychiatrie générale

Amour, sexe, couples

Bipolarité

Borderline

Comorbidité

Cyclothymie

Femmes bipolaires

Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

La cyclothymie juvénile

Réaction dʼactu

Scènettes de vécu bipolaire

Se soigner

Vécu sous traitement

Bipolaire et suicidaire

Sous-catégories

Amour, sexe, couple

Avis des cyclothymiques

Bipo/Cyclo et Créativité - Célébrités

Concepts / Classification

Cyclothymie

Evolution / Risques

Frontières / masques trompeurs

Hypomanie / Manie

Rythmes

Spectre bipolaire : dépistage

Tempéraments

Traitements

Un peu d’histoire

Adolescents bipolaires

Adolescents et dépression

Colère : crises et émotions fortes

Diagnostic

Je suis un parent dépassé par les crises de mon enfant bipolaire

Scolarité des cyclothymiques

Soigner et comprendre les jeunes bipolaires

Troubles alimentaires

Cérémonial - Comptage

Colère - Dépression

Collection

Compulsivité - Contrôle

Consommation

Contamination

Contrainte - Conscience

Contrat - Possession

Croyance - Religion

Culpabilité

MOTOC divers

Documents

Un self-management spécifique pour la cyclothymieUn exercice utile pour sonder son espritUn Bon traitement pour la cyclothymieSurconsommation des antidépresseurs chez les patients bipolairesStress et charge allostatiqueSe soigner sans que la vie devienne ennuyeuseQuels sont les risques des anti-dépresseurs dans la bipolarité ?Prise en charge psychologique de la dépression bipolairePremiers traitements des nouveaux bipolairesPeut-on se passer dʼantidépresseurPeut-on considérer le Trouble bipolaire comme une maladie organique ?Oméga3 et troubles de l’humeurN-AcétylCystéine (NAC) dans les troubles bipolaires et les troubles associésManie, acide urique et goutte : quels rapports ?Lithium augmentation dans les dépressions résistantesLes cyclothymiques sont-ils à ce point difficiles à soigner ?Les bonnes séquences pour soigner la cyclothymieLe bonheur et lʼApprentissage de lʼÉchec selon Tal Ben ShaharLa TCC est-elle efficace contre la dépression ? La remédiation cognitive chez les patients souffrant de troubles anxieux et de lʼhumeurKetamine et bipolarité résistanteIntroduction à la thérapie des schémasIntolérance à LamotrigineImpossibilité de changer le tempéramentImpact des tempéraments sur la santé physiqueHygièene de vie pour les bipolairesEMDREfficacité du Xeroquel® dans le spectre bipolaireDépression, bipolarité et inflammation chroniqueChoix des thymorégulateursCharge allostatique, cortex préfrontal et amygdaleBonheur et Optimisme selon SeligmanBipolarité Résistante : Quel espoir peut-on attendre ?Avoir une bonne santé mentaleAutour d‘AbilifyAntidépresseurs dans les troubles bipolaires : que disent les études ?Antidépresseurs dans la Dépression avec Hypomanie Sub-SyndromiqueAller vers une psychopharmacologie hippocratique
37 : Lʼangoisse ! Quelle soeur jumelle !36 : Quelques moments de sérénité dans un monde35 : une vie vraiment difficile34 : Maudite hypersensibilité33 : La MDPH me refuse encore un emploi protégé32 : J’écris sous le coup de la peur. 31 : Moi, les autres, le boulot30 : Une souffrance qui n’a pas de nom29 : Prescrivez moi une autre personnalité28 : mes conseils sur la prise des médicaments27 : Je reprends mon journal26 : j’ai besoin de mon day-dreaming25 : L’angle de vue de ma maladie évolue avec le temps24 : Un fond d’angoisse et d’insatisfaction23 bis : guérir au dépend d’une partie de mon imagination23 : patient partenaire22 : Je relis ce que j’ai écrit il y a des années21 : Besoin de construire un présent, penser au futur20 : Je suis stable, mais...19 : Ecrire, çà me déprime18 : Ma réactivité aux psychotropes17 : La question de la dysphorie me tarabuste encore16 : La maladie est une expérience de ma vie15 : rechutes, TOC, délire, insécurité, détresse14 : Chauffarde de la vie13 : La maladie bipolaire serait-elle fatalement le malheur de l’autre ou la déchirure du couple ?12 : Un peu de sagesse pour réduire la chimie de mon traitement11 : Je participe à un forum10 : L’art d’être la seule personne â me comprendre09 : J’en ai marrrrrreeeeeeeuuuuuuu !!08 : couple atypique ?07 : suis-je en dehors des conventions d’une maladie normale ?06 : une journée typique qui se répète05 : Je donnerais n’importe quoi pour sortir de ce puits sans fond04 : Aujourd’hui c’est la tristesse qui me fait écrire03 : Pourquoi autant de plaintes sans fins ?02 : Des petits matins où le café n‘a pas le même goût 01 : Comment être bipolaire aujourdʼhui

Le besoin de contrôler dans les relations amoureuses

1/01/2009
Auteur : Melle Majdalani

Bipo / Cyclo > Bipolarité adulte > Amour, sexe, couple

Amour et excès de contrôle : entrée dans une spirale infernale.
Bruno a 34 ans, il est chef de projet et exerce son métier avec passion et rigueur depuis plusieurs années. Il rencontre Eve, une jeune femme dynamique, de 25 ans, qui exerce le métier d’éducatrice spécialisée auprès de jeunes enfants orphelins?.

Leur relation débute d’une manière classique. Ils vivent des moments agréables et se voient de manière quasi régulière. Au bout de 3 mois de relation, Bruno annonce à Eve, qu’il ne ressent pas vraiment de l’amour passionné envers elle et qu’il se questionnait sur leur relation. Avant même de prendre le temps de se demander si ce n’est pas aussi son cas, Eve se lance dans une spirale infernale.

"Il ne m’aime pas, Eh bien c’est ce qu’il croit!!!! Car IL VA M’AIMER.

Et là, c’est la pire des spirales : je vais faire tout ce que je crois nécessaire pour être aimée, ce qui se matérialise par des excès en tout genres associés à un changement de ma personnalité. Je me mets à le couvrir de cadeau. J’accepte ses incartades, je le mets sur un piédestal et je le traite comme un dieu vivant. Je fais passer tous ses désirs et ses besoins avant les miens. J’arrête de manger, je mange constamment, je suis dans un état nerveux extrême. Je deviens un pot de colle.

Mais comme Bruno aime être adulé, il n’est pas parti. Alors j’en ai profité pour utiliser ma redoutable arme de séduction : la sexualité, qui dans ce schéma-là, est rarement liée au désir. C’est un outil que je trouve à ma disposition et que je vais exclusivement orienter à lui faire plaisir. Là, j’entre dans ce que j’appelle une sexualité ’compétitive’, avec dans ’idée fixe de prouver que je suis ’bonne’. Je dois être le meilleur coup dans ’absolu mais aussi meilleure que toutes les ex qu’il ait pu avoir dans le passé. Ce type de relation n’aboutissant pas à un amour mutuel, Bruno a fini par me quitter au bout de 3 mois. La vérité que je cherche à ne pas regarder en face, ’il ne m’aime pas maintenant et ne m’aimera pas plus demain’, finit par s’imposer. Notre rupture s’est alors suivie d’une chouette dépression!
"

Pour certains, être en relation avec l’autre est l’équivalent de contrôler une grosse tempête. C’est une bataille cruelle, qui ne finit jamais et qui nécessite de véhiculer toute notre énergie pour ne pas être noyé par l’intensité de la tempête. Malheureusement ou heureusement d’ailleurs, c’est toujours la tempête qui l’emporte à un moment ou un autre.

Quand une relation amoureuse est menaçante pour nous et qu’elle nécessite un besoin de contrôle, nous confondons l’amour avec l’addiction.

Nous confondons l’amour avec des pathologies de l’amour quand :
  • nous sommes obnubilés par les faits et gestes de notre partenaire
  • nous n’acceptons pas que notre partenaire ait des amis et que nous cherchons par tous les moyens à le manipuler ou à le contrôler
  • nous empêchons notre partenaire d’effectuer des activités autant professionnelles que personnelles, par crainte d’une infidélité et des conséquences éventuelles
  • nous sommes persuadés que l’on peut changer l’autre
  • nous passons des nuits blanches à penser à l’autre
  • nous cuisinons pour lui tous les plats qu’il aime, en le servant généreusement tous les jours dans l’objectif de lui faire prendre du poids,
  • nous utilisons les finances pour l’enchaîner à la relation
  • nous utilisons le sexe pour l’impressionner ou pour le rendre jaloux
  • nous sommes persuadé que l’on mourrait sans lui

  • En bref, quand nous sommes prêt à tout pour que l’autre ne nous quitte pas, nous sommes un addict amoureux.

    Belle liste de livres sur " "Amour & Contrôle""

    decembre 2011

    decembre 2012