Association CTAH-Recherche

Anxiété / TOC

Bipo / Cyclo

Dictionnaire

Témoignages

Catégories

Anxiété : études

Attaques de panique

Burnout

Diagnostic

Mots du TOC (MOTOC)

Techniques pour lutter contre les TOC

Thérapie de groupe pour le TOC

Thérapie individuelle pour le TOC

La phobie scolaire

Bipolarité adulte

Bipolarité et Sida

Bipolarité infanto-juvénile

Personnalité borderline

Dico de l’Humeur

MOTOC

PEDIA - MOTOC

Psychiatrie générale

Amour, sexe, couples

Bipolarité

Borderline

Comorbidité

Cyclothymie

Femmes bipolaires

Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

La cyclothymie juvénile

Réaction dʼactu

Scènettes de vécu bipolaire

Se soigner

Vécu sous traitement

Bipolaire et suicidaire

Sous-catégories

Amour, sexe, couple

Avis des cyclothymiques

Bipo/Cyclo et Créativité - Célébrités

Concepts / Classification

Cyclothymie

Evolution / Risques

Frontières / masques trompeurs

Hypomanie / Manie

Rythmes

Spectre bipolaire : dépistage

Tempéraments

Traitements

Un peu d’histoire

Adolescents bipolaires

Adolescents et dépression

Colère : crises et émotions fortes

Diagnostic

Je suis un parent dépassé par les crises de mon enfant bipolaire

Scolarité des cyclothymiques

Soigner et comprendre les jeunes bipolaires

Troubles alimentaires

Cérémonial - Comptage

Colère - Dépression

Collection

Compulsivité - Contrôle

Consommation

Contamination

Contrainte - Conscience

Contrat - Possession

Croyance - Religion

Culpabilité

MOTOC divers

Documents

Un self-management spécifique pour la cyclothymieUn exercice utile pour sonder son espritUn Bon traitement pour la cyclothymieSurconsommation des antidépresseurs chez les patients bipolairesStress et charge allostatiqueSe soigner sans que la vie devienne ennuyeuseQuels sont les risques des anti-dépresseurs dans la bipolarité ?Prise en charge psychologique de la dépression bipolairePremiers traitements des nouveaux bipolairesPeut-on se passer dʼantidépresseurPeut-on considérer le Trouble bipolaire comme une maladie organique ?Oméga3 et troubles de l’humeurN-AcétylCystéine (NAC) dans les troubles bipolaires et les troubles associésManie, acide urique et goutte : quels rapports ?Lithium augmentation dans les dépressions résistantesLes cyclothymiques sont-ils à ce point difficiles à soigner ?Les bonnes séquences pour soigner la cyclothymieLe bonheur et lʼApprentissage de lʼÉchec selon Tal Ben ShaharLa TCC est-elle efficace contre la dépression ? La remédiation cognitive chez les patients souffrant de troubles anxieux et de lʼhumeurKetamine et bipolarité résistanteIntroduction à la thérapie des schémasIntolérance à LamotrigineImpossibilité de changer le tempéramentImpact des tempéraments sur la santé physiqueHygièene de vie pour les bipolairesEMDREfficacité du Xeroquel® dans le spectre bipolaireDépression, bipolarité et inflammation chroniqueChoix des thymorégulateursCharge allostatique, cortex préfrontal et amygdaleBonheur et Optimisme selon SeligmanBipolarité Résistante : Quel espoir peut-on attendre ?Avoir une bonne santé mentaleAutour d‘AbilifyAntidépresseurs dans les troubles bipolaires : que disent les études ?Antidépresseurs dans la Dépression avec Hypomanie Sub-SyndromiqueAller vers une psychopharmacologie hippocratique
37 : Lʼangoisse ! Quelle soeur jumelle !36 : Quelques moments de sérénité dans un monde35 : une vie vraiment difficile34 : Maudite hypersensibilité33 : La MDPH me refuse encore un emploi protégé32 : J’écris sous le coup de la peur. 31 : Moi, les autres, le boulot30 : Une souffrance qui n’a pas de nom29 : Prescrivez moi une autre personnalité28 : mes conseils sur la prise des médicaments27 : Je reprends mon journal26 : j’ai besoin de mon day-dreaming25 : L’angle de vue de ma maladie évolue avec le temps24 : Un fond d’angoisse et d’insatisfaction23 bis : guérir au dépend d’une partie de mon imagination23 : patient partenaire22 : Je relis ce que j’ai écrit il y a des années21 : Besoin de construire un présent, penser au futur20 : Je suis stable, mais...19 : Ecrire, çà me déprime18 : Ma réactivité aux psychotropes17 : La question de la dysphorie me tarabuste encore16 : La maladie est une expérience de ma vie15 : rechutes, TOC, délire, insécurité, détresse14 : Chauffarde de la vie13 : La maladie bipolaire serait-elle fatalement le malheur de l’autre ou la déchirure du couple ?12 : Un peu de sagesse pour réduire la chimie de mon traitement11 : Je participe à un forum10 : L’art d’être la seule personne â me comprendre09 : J’en ai marrrrrreeeeeeeuuuuuuu !!08 : couple atypique ?07 : suis-je en dehors des conventions d’une maladie normale ?06 : une journée typique qui se répète05 : Je donnerais n’importe quoi pour sortir de ce puits sans fond04 : Aujourd’hui c’est la tristesse qui me fait écrire03 : Pourquoi autant de plaintes sans fins ?02 : Des petits matins où le café n‘a pas le même goût 01 : Comment être bipolaire aujourdʼhui

Ketamine et bipolarité résistante

26/08/2013
Auteur : Dr Hantouche

Bipo / Cyclo > Bipolarité adulte > Traitements

En influant sur le système glutaminergique, la Kétamine peut jouer un rôle favorable sur les dépressions bipolaires résistantes.
Le trouble Bipolaire est considéré comme un trouble sévère avec des niveaux de morbidité et de mortalité élevés, notamment dans les phases dépressives résistantes aux traitements conventionnels. Parmi les psychotropes proposés dans le traitement de la Dépression Bipolaire, aucun remède nʼest capable de réduire rapidement le syndrome dépressif et surtout de calmer les idées et pulsions suicidaires (1-3).
De telles limites contribuent à alourdir le fardeau de la maladie et ses conséquences, ce qui signifie que la recherche de remèdes ayant une action rapide dans ces conditions devient une nécessité.

Au cours des dix dernières années, on a cumulé des données précliniques, post-mortem et cliniques qui montrent lʼimplication du système glutaminergique (acide aminé excitateur du cerveau) et spécialement les récepteurs N-Methyl-D-Aspartate (NMDA) dans les troubles bipolaires (4). En effet, chez les patients bipolaires, on a retrouvé :

  • Baisse de la transcription NR1 et NR2A dans le tissu de lʼhippocampe avec réduction des taux du PSD95
  • Liens entre les polymorphismes des gènes GRIN1, GRIN2A et GRIN2B et la vulnérabilité pour le trouble bipolaire
  • Relation probable entre lʼémergence dʼidées suicidaires sous antidépresseurs et lʼimplication des gènes GRIA3 et GRIK2
  • Altération des récepteurs NMDA observées en post-mortem dans les cerveaux des victimes de suicide.

  • Ces résultats sont en faveur du rôle du glutamate dans la bipolarité et éventuellement dans le risque suicidaire. En effet, certaines études chez lʼanimal ont réussi de montrer que la Kétamine, un psychotrope ayant la propriété de bloquer les récepteurs NMDA, possède des effets anxiolytiques et antidépresseurs (5-9).

    Chez des dépressifs résistants, un essai clinique a suggéré que la Kétamine était capable de réduire dans les 72 heures après perfusion, les symptômes dépressifs (10). Ultérieurement un essai contrôlé en double aveugle (vs placebo) a pu confirmer ce résultat en montrant, chez des dépressifs résistants, quʼune seule perfusion de Kétamine exerçait un effet antidépresseur rapide, soit 2 heures après, et soutenu sur une période de 1 à 2 semaines (11). Ce résultat sera signalé dans dʼautres études avec des similitudes dans les délais et les amplitudes des effets cliniques de la Kétamine.

    Sʼinspirant de ces résultats, lʼéquipe de Zarate au NIMH ont réalisé un essai clinique (double aveugle, vs placebo, en croisé) montrant un effet rapide dʼune dose unique de Kétamine en perfusion chez 18 patients présentant une dépression bipolaire résistante, recevant soit lithium ou divalproate (2). Dans cet essai clinique, les symptômes dépressifs étaient réduits après une heure de la perfusion avec une amélioration qui se maintient au-delà de la durée dʼaction de la Kétamine sur les récepteurs NMDA.

    Concernant un effet potentiel sur les idées suicidaires, certaines études ont fait remarquer un effet anti suicidaire rapide et significatif de la Kétamine, chez des patients dépressifs résistants (12-14). En 2012, lʼéquipe de Zarate (15), reproduit la même étude chez des patients BP-I ou –II, en dépression résistante (n = 15 patients). Lʼétude montre un effet rapide (après 40 minutes de la perfusion) sur les symptômes dépressifs et suicidaires (évalués par lʼéchelle MADRS et autres échelles, comme la BDI), une amélioration qui reste significative au troisième jour après la perfusion. Soixante dix neuf % des patients ont répondu à la Kétamine versus 0% avec Placebo (réponse définie par une réduction dʼau moins 50% sur le score global de la MADRS).

    Ce quʼon peut retenir de ces études, cʼest :
  • la rapidité dʼeffet antidépresseur et anti-suicidaire de la Kétamine
  • Le maintien de cet effet
  • La similitude de cet effet en dépit du diagnostic, dépression bipolaire ou unipolaire.
  • Références


  • Post RM et al. Differential clinical characteristics, medication usage, and treatment response of bipolar disorder in the US versus The Netherlands and Germany. Int Clin Psychopharmacol. 2011; 26:96–106.
  • Diazgranados N et al. A randomized add-on trial of an N-methyl-D-aspartate antagonist in treatment-resistant bipolar depression. Arch Gen Psychiatry. 2010; 67:793–802.
  • Machado-Vieira R et al. Rapid onset of antidepressant action: a new paradigm in the research and treatment of major depressive disorder. J Clin Psychiatry. 2008; 69:946–58.
  • Sanacora G et al. Targeting the glutamatergic system to develop novel, improved therapeutics for mood disorders. Nat Rev Drug Discov. 2008; 7:426–37.
  • Aguado L et al. Effects of the NMDA receptor antagonist ketamine on flavor memory: conditioned aversion, latent inhibition, and habituation of neophobia. Behav Neural Biol. 1994; 61:271–81.
  • Garcia LS, et al. Acute administration of ketamine induces antidepressant-like effects in the forced swimming test and increases BDNF levels in the rat hippocampus. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 2008; 32:140–4.
  • Maeng S, et al. Cellular mechanisms underlying the antidepressant effects of ketamine: role of alpha-amino-3-hydroxyl-5-methylisoxazole-4-propionic acid receptors. Biol Psychiatry. 2008; 63:349–52.
  • Li N et al. mTOR-dependent synapse formation underlies the rapid antidepressant effects of NMDA antagonists. Science. 2010; 329:959–64.
  • Autry AE et al. NMDA receptor blockade at rest triggers rapid behavioural antidepressant responses. Nature. 2011; 475:91–5.
  • Berman RM et al. Antidepressant effects of ketamine in depressed patients. Biol Psychiatry. 2000; 47:351–4.
  • Zarate CA et al. A randomized trial of an N-methyl-D-aspartate antagonist in treatment-resistant major depression. Arch Gen Psychiatry. 2006; 63:856–64.
  • Diazgranados N, et al. Rapid resolution of suicidal ideation after a single infusion of an N-methyl-D-aspartate antagonist in patients with treatment-resistant major depressive disorder. J Clin Psychiatry. 2010; 71:1605–11.
  • Price RB et al. Effects of intravenous ketamine on explicit and implicit measures of suicidality in treatment-resistant depression. Biol Psychiatry. 2009; 66:522–9.
  • Larkin GL, Beautrais AL. A preliminary naturalistic study of low-dose ketamine for dépression and suicide ideation in the emergency department. Int J Neuropsychopharmacol. 2011; 14:1127–31.
  • Zarate CA et al. Replication of Ketamineʼs Antidepressant Efficacy in Bipolar Depression: A Randomized Controlled Add-on TrialBiol Psychiatry. 2012 June 1; 71(11): 939–46.

  • septembre 2013


    N-AcétylCystéine (NAC) dans les troubles bipolaires et les troubles associés
    Les Médicaments pour traiter le TOC
    Frontières obsessionnelles de la bipolarité