Association CTAH-Recherche

Anxiété / TOC

Bipo / Cyclo

Dictionnaire

Témoignages

Catégories

Anxiété : études

Attaques de panique

Burnout

Diagnostic

Mots du TOC (MOTOC)

Techniques pour lutter contre les TOC

Thérapie de groupe pour le TOC

Thérapie individuelle pour le TOC

La phobie scolaire

Bipolarité adulte

Bipolarité et Sida

Bipolarité infanto-juvénile

Personnalité borderline

Dico de l’Humeur

MOTOC

PEDIA - MOTOC

Psychiatrie générale

Amour, sexe, couples

Bipolarité

Borderline

Comorbidité

Cyclothymie

Femmes bipolaires

Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

La cyclothymie juvénile

Réaction dʼactu

Scènettes de vécu bipolaire

Se soigner

Vécu sous traitement

Bipolaire et suicidaire

Sous-catégories

Amour, sexe, couple

Avis des cyclothymiques

Bipo/Cyclo et Créativité - Célébrités

Concepts / Classification

Cyclothymie

Evolution / Risques

Frontières / masques trompeurs

Hypomanie / Manie

Rythmes

Spectre bipolaire : dépistage

Tempéraments

Traitements

Un peu d’histoire

Adolescents bipolaires

Adolescents et dépression

Colère : crises et émotions fortes

Diagnostic

Je suis un parent dépassé par les crises de mon enfant bipolaire

Scolarité des cyclothymiques

Soigner et comprendre les jeunes bipolaires

Troubles alimentaires

Cérémonial - Comptage

Colère - Dépression

Collection

Compulsivité - Contrôle

Consommation

Contamination

Contrainte - Conscience

Contrat - Possession

Croyance - Religion

Culpabilité

MOTOC divers

Documents

Un self-management spécifique pour la cyclothymieUn exercice utile pour sonder son espritUn Bon traitement pour la cyclothymieSurconsommation des antidépresseurs chez les patients bipolairesStress et charge allostatiqueSe soigner sans que la vie devienne ennuyeuseQuels sont les risques des anti-dépresseurs dans la bipolarité ?Prise en charge psychologique de la dépression bipolairePremiers traitements des nouveaux bipolairesPeut-on se passer dʼantidépresseurPeut-on considérer le Trouble bipolaire comme une maladie organique ?Oméga3 et troubles de l’humeurN-AcétylCystéine (NAC) dans les troubles bipolaires et les troubles associésManie, acide urique et goutte : quels rapports ?Lithium augmentation dans les dépressions résistantesLes cyclothymiques sont-ils à ce point difficiles à soigner ?Les bonnes séquences pour soigner la cyclothymieLe bonheur et lʼApprentissage de lʼÉchec selon Tal Ben ShaharLa TCC est-elle efficace contre la dépression ? La remédiation cognitive chez les patients souffrant de troubles anxieux et de lʼhumeurKetamine et bipolarité résistanteIntroduction à la thérapie des schémasIntolérance à LamotrigineImpossibilité de changer le tempéramentImpact des tempéraments sur la santé physiqueHygièene de vie pour les bipolairesEMDREfficacité du Xeroquel® dans le spectre bipolaireDépression, bipolarité et inflammation chroniqueChoix des thymorégulateursCharge allostatique, cortex préfrontal et amygdaleBonheur et Optimisme selon SeligmanBipolarité Résistante : Quel espoir peut-on attendre ?Avoir une bonne santé mentaleAutour d‘AbilifyAntidépresseurs dans les troubles bipolaires : que disent les études ?Antidépresseurs dans la Dépression avec Hypomanie Sub-SyndromiqueAller vers une psychopharmacologie hippocratique
37 : Lʼangoisse ! Quelle soeur jumelle !36 : Quelques moments de sérénité dans un monde35 : une vie vraiment difficile34 : Maudite hypersensibilité33 : La MDPH me refuse encore un emploi protégé32 : J’écris sous le coup de la peur. 31 : Moi, les autres, le boulot30 : Une souffrance qui n’a pas de nom29 : Prescrivez moi une autre personnalité28 : mes conseils sur la prise des médicaments27 : Je reprends mon journal26 : j’ai besoin de mon day-dreaming25 : L’angle de vue de ma maladie évolue avec le temps24 : Un fond d’angoisse et d’insatisfaction23 bis : guérir au dépend d’une partie de mon imagination23 : patient partenaire22 : Je relis ce que j’ai écrit il y a des années21 : Besoin de construire un présent, penser au futur20 : Je suis stable, mais...19 : Ecrire, çà me déprime18 : Ma réactivité aux psychotropes17 : La question de la dysphorie me tarabuste encore16 : La maladie est une expérience de ma vie15 : rechutes, TOC, délire, insécurité, détresse14 : Chauffarde de la vie13 : La maladie bipolaire serait-elle fatalement le malheur de l’autre ou la déchirure du couple ?12 : Un peu de sagesse pour réduire la chimie de mon traitement11 : Je participe à un forum10 : L’art d’être la seule personne â me comprendre09 : J’en ai marrrrrreeeeeeeuuuuuuu !!08 : couple atypique ?07 : suis-je en dehors des conventions d’une maladie normale ?06 : une journée typique qui se répète05 : Je donnerais n’importe quoi pour sortir de ce puits sans fond04 : Aujourd’hui c’est la tristesse qui me fait écrire03 : Pourquoi autant de plaintes sans fins ?02 : Des petits matins où le café n‘a pas le même goût 01 : Comment être bipolaire aujourdʼhui

Quand lʼamour est synonyme dʼaddiction

1/01/2009
Auteur : Melle Majdalani

Bipo / Cyclo > Bipolarité adulte > Amour, sexe, couple

Parfois lʼamour se confond en une addiction, tout comme une drogue.
Plus Marie a essayé de contrôler Ronald, plus il lui a échappé. Toutes les personnes que jʼai aimées mʼont quitté. Quʼest-ce qui dans le comportement de Marie pousse les autres à la quitter ? Elle sʼattache très rapidement aux personnes quʼelle rencontre et à partir de ce moment démarre des comportements destinés à les contrôler.

Est-ce que vous faîtes partie de cette catégorie de personnes ? Pour le savoir, voici les traits principaux qui les caractérisent :
  • vous cherchez à piéger votre partenaire dans une relation, à travers un jeu de va-et-vient émotionnel (je te donne de lʼamour/je tʼen prive), financier ou autres dans un objectif de contrôler ses réactions
  • vous vous sentez menacé dès lors que vous vous engagez dans une relation affective
  • vous êtes obnubilé par les faits et gestes de votre partenaire et vous passez beaucoup de temps à la recherche dʼinformation à ce sujet
  • Si vous avez une peur, cʼest celle dʼêtre quitté ou abandonné. Cʼest votre pire hantise et cauchemar et vous êtes prêt à tout pour ne pas en arriver là.
  • Si vous nʼêtes pas capable de contrôler votre partenaire au travail par exemple ou ailleurs, alors vous présentez une anxiété importante ou vous cherchez à déplacer votre besoin de contrôle sur dʼautres personnes ou dʼautres activités.
  • Si vous ne recevez pas lʼattention que vous souhaitez de votre partenaire, cela peut vous plonger dans une déprime ou être une source de conflits majeurs.
  • Si votre partenaire vous fait part de son sentiment dʼêtre contrôlé, épié, fliqué, vous reniez tout en bloc et/ou vous lʼaccusez de ne pas vous aimer tel que vous êtes et votre peur dʼêtre quitté atteint son pic. Vous refusez dʼadmettre votre besoin de contrôle
  • Vous utilisez le sexe, les finances, ou dʼautres stratagèmes comme outil de contrôle ou de manipulation.
  • vous maintenez des relations amoureuses dans lesquelles vous êtes maltraitées (autant moralement que physiquement) espérant que vous allez réussir à le réparer.

  • Le sentiment de rejet ou dʼabandon (quʼil soit lié à un trait de notre tempérament et/ou un vécu durant lʼenfance qui va renforcer le trait de base, qui fait écho en nous), cette peur débordante qui teinte votre monde et qui sʼaccompagne généralement de croyance comme "les hommes finiront toujours par me quitter comme mon père lʼa fait".

    Nada a pensé, à tort, quʼelle pouvait surmonter cette peur et prévenir la prophétie du rejet à travers des comportements de contrôle.

    Votre pire cauchemar, le rejet, va nécessiter la mise en place dʼun système de contrôle comportemental (avec différents équipements de contrôle) et un système de pensée et de croyances erronées, qui va vous coincer ou qui va servir de piège aux différentes relations affectives dans lesquelles vous allez vous embarquer. Ces cycles de contrôle se répètent et les partenaires que lʼon cherche à contrôler ou que lʼon laisse nous contrôler (présentant le même type de problématique ou dʼautres très différentes des nôtres).

    Ceux qui se sentent abandonnés quʼils aient ou non grandi dans des foyers où ils lʼont été, se sont souvent sentis seuls, perdus et confus (parents indisponibles émotionnellement et/ou traits du ) Alors, ils restent souvent à lʼaffût de signes dʼattention, aussi malsains soient-ils et mettent en oeuvre des tactiques pour empêcher dʼêtre abandonnés. A cela, sʼajoute une estime de soi très faible. Charles relate sa vie amoureuse en prenant conscience du chaos émotionnel qui y règne. "Mon comportement obsessionnel vis-à-vis des femmes est de les forcer à mʼaimer. Plus jʼy mettais du zèle, plus elles me repoussaient et plus je devenais anxieux voire parano et plus jʼen rajoutais. Je ne savais pas faire autrement".

    "Pour moi, le jeu de lʼamour, sans lʼépée de Damoclés du rejet, nʼavait pas de sens. Sans ce spectre, je ne me sentais pas amoureux ; avec cette peur ravivée, je me sentais obligé de me battre pour gagner la bataille de lʼaffection, mais jʼai malheureusement toujours perdu".

    Le comportement de Charles est motivé par sa peur. Or, sa peur dʼêtre abandonné le pousse directement et inexorablement dans des situations où il est rejeté. Lʼhypercontrôle est destiné, à priori, à empêcher la survenue de lʼabandon, mais en réalité, il le provoque. Ce mécanisme de défense essuie un bel échec et propulse Charles à affronter son pire scénario catastrophe.

    Traquer lʼautre fait partie des comportements de lʼaddiction amoureuse mais également certaines croyances, comportements et caractéristiques répertoriés ci-dessous :

  • Attachement instantané à la personne
  • Vous vous demandez comment faire pour que cette personne vous aime au lieu de "Quʼest-ce que Moi, je ressens envers cette personne ?"


  • Fantasme irréaliste sur lʼobjet de votre affection
  • Vous vous demandez comment faire pour que cette personne partage ma vie au lieu de "Comment faire pour créer une relation à deux ?"


  • Incapacité à vous percevoir comme une personne à part entière
  • Vous faîtes toujours référence à lʼautre, à la relation (uniquement fantasmée parfois). Au lieu du "je", vous pensez toujours "il" ou "elle". Ce nʼest pas tributaire de vous, mais de lʼautre.


  • Comportements compulsifs
  • " appels téléphoniques à répétition
    " parler sans cesse de cette relation à vos proches
    " acheter trop de cadeaux et trop vite, espérant obtenir lʼamour
    " mails, lettres, cartes, sms dont le sujet est lʼexpression dʼune affection souvent exagérée et/ou inopinée
    " traque (fouille du portable, espionnage, questions visant des informations précises sur les faits et les gestes

    Quand tout dans votre vie et toute votre énergie tournent autour de stratagèmes pour que lʼautre ne vous quitte pas, tentant de le contrôler dʼune manière ou dʼune autre par tout ce qui vous est disponible, attendez-vous à ce que cela produise lʼeffet contraire.



    Belle liste de livres sur ce sujet - suivez ce lien "love - addiction"


    decembre 2012