Association CTAH-Recherche

Anxiété / TOC

Bipo / Cyclo

Dictionnaire

Témoignages

Catégories

Anxiété : études

Attaques de panique

Burnout

Diagnostic

Mots du TOC (MOTOC)

Techniques pour lutter contre les TOC

Thérapie de groupe pour le TOC

Thérapie individuelle pour le TOC

La phobie scolaire

Bipolarité adulte

Bipolarité et Sida

Bipolarité infanto-juvénile

Personnalité borderline

Dico de l’Humeur

MOTOC

PEDIA - MOTOC

Psychiatrie générale

Amour, sexe, couples

Bipolarité

Borderline

Comorbidité

Cyclothymie

Femmes bipolaires

Information-Psychoéducation-Découverte du diagnostic

La cyclothymie juvénile

Réaction dʼactu

Scènettes de vécu bipolaire

Se soigner

Vécu sous traitement

Bipolaire et suicidaire

Sous-catégories

Amour, sexe, couple

Avis des cyclothymiques

Bipo/Cyclo et Créativité - Célébrités

Concepts / Classification

Cyclothymie

Evolution / Risques

Frontières / masques trompeurs

Hypomanie / Manie

Rythmes

Spectre bipolaire : dépistage

Tempéraments

Traitements

Un peu d’histoire

Adolescents bipolaires

Adolescents et dépression

Colère : crises et émotions fortes

Diagnostic

Je suis un parent dépassé par les crises de mon enfant bipolaire

Scolarité des cyclothymiques

Soigner et comprendre les jeunes bipolaires

Troubles alimentaires

Cérémonial - Comptage

Colère - Dépression

Collection

Compulsivité - Contrôle

Consommation

Contamination

Contrainte - Conscience

Contrat - Possession

Croyance - Religion

Culpabilité

MOTOC divers

Documents

Un self-management spécifique pour la cyclothymieUn exercice utile pour sonder son espritUn Bon traitement pour la cyclothymieSurconsommation des antidépresseurs chez les patients bipolairesStress et charge allostatiqueSe soigner sans que la vie devienne ennuyeuseQuels sont les risques des anti-dépresseurs dans la bipolarité ?Prise en charge psychologique de la dépression bipolairePremiers traitements des nouveaux bipolairesPeut-on se passer dʼantidépresseurPeut-on considérer le Trouble bipolaire comme une maladie organique ?Oméga3 et troubles de l’humeurN-AcétylCystéine (NAC) dans les troubles bipolaires et les troubles associésManie, acide urique et goutte : quels rapports ?Lithium augmentation dans les dépressions résistantesLes cyclothymiques sont-ils à ce point difficiles à soigner ?Les bonnes séquences pour soigner la cyclothymieLe bonheur et lʼApprentissage de lʼÉchec selon Tal Ben ShaharLa TCC est-elle efficace contre la dépression ? La remédiation cognitive chez les patients souffrant de troubles anxieux et de lʼhumeurKetamine et bipolarité résistanteIntroduction à la thérapie des schémasIntolérance à LamotrigineImpossibilité de changer le tempéramentImpact des tempéraments sur la santé physiqueHygièene de vie pour les bipolairesEMDREfficacité du Xeroquel® dans le spectre bipolaireDépression, bipolarité et inflammation chroniqueChoix des thymorégulateursCharge allostatique, cortex préfrontal et amygdaleBonheur et Optimisme selon SeligmanBipolarité Résistante : Quel espoir peut-on attendre ?Avoir une bonne santé mentaleAutour d‘AbilifyAntidépresseurs dans les troubles bipolaires : que disent les études ?Antidépresseurs dans la Dépression avec Hypomanie Sub-SyndromiqueAller vers une psychopharmacologie hippocratique
37 : Lʼangoisse ! Quelle soeur jumelle !36 : Quelques moments de sérénité dans un monde35 : une vie vraiment difficile34 : Maudite hypersensibilité33 : La MDPH me refuse encore un emploi protégé32 : J’écris sous le coup de la peur. 31 : Moi, les autres, le boulot30 : Une souffrance qui n’a pas de nom29 : Prescrivez moi une autre personnalité28 : mes conseils sur la prise des médicaments27 : Je reprends mon journal26 : j’ai besoin de mon day-dreaming25 : L’angle de vue de ma maladie évolue avec le temps24 : Un fond d’angoisse et d’insatisfaction23 bis : guérir au dépend d’une partie de mon imagination23 : patient partenaire22 : Je relis ce que j’ai écrit il y a des années21 : Besoin de construire un présent, penser au futur20 : Je suis stable, mais...19 : Ecrire, çà me déprime18 : Ma réactivité aux psychotropes17 : La question de la dysphorie me tarabuste encore16 : La maladie est une expérience de ma vie15 : rechutes, TOC, délire, insécurité, détresse14 : Chauffarde de la vie13 : La maladie bipolaire serait-elle fatalement le malheur de l’autre ou la déchirure du couple ?12 : Un peu de sagesse pour réduire la chimie de mon traitement11 : Je participe à un forum10 : L’art d’être la seule personne â me comprendre09 : J’en ai marrrrrreeeeeeeuuuuuuu !!08 : couple atypique ?07 : suis-je en dehors des conventions d’une maladie normale ?06 : une journée typique qui se répète05 : Je donnerais n’importe quoi pour sortir de ce puits sans fond04 : Aujourd’hui c’est la tristesse qui me fait écrire03 : Pourquoi autant de plaintes sans fins ?02 : Des petits matins où le café n‘a pas le même goût 01 : Comment être bipolaire aujourdʼhui

14 : Chauffarde de la vie

1/01/2008

Témoignages > Bipolarité > La vie bipolaire de Melle M

Dernièrement j’avais décidé de passer mon permis de conduire quand je réalisai que ça ne serait pas difficile après avoir passé, haut la main, mon permis de chauffarde de la vie. Qu’est-ce â dire ?

Pour ce faire il faut oublier tous les comportements si durement acquis et commencer par la partie •conduite• qui sera déterminante lors de votre passage au •code•.



Nous allons vous familiariser avec les principes basiques qui régissent l’allure d’un chauffard de la vie, non pas pour vous inciter â rivaliser avec nos champions rallye toutes catégories, mais plutôt pour vous avertir que le danger est peut-être déjâ garé derrière vous !

Oh, je sais ce que vous allez me dire : le permis basique n’y suffit-il pas ? Point du tout car ce dernier s’acquiert avec l’âge or le mien remonte au moins â la naissance.



Les premières leçons sont assez rudimentaires : ou bien vous êtes un enfant incontrôlable, ou bien vous êtes l’image incarnée d’un saint, ou bien encore vous n’êtes pas encore prêt â prendre la route ce qui ne va pas faciliter le passage â la conduite variable. Si vous avez répondu oui aux deux premières propositions, vous êtes sur la bonne voie.

Mais bientôt l’age bête rentre en lisse et sert de parfait alibi pour tous les excès sous peine de quelques amendes pour trouble â l’ordre du sens unique. Ainsi, vous avez toute latitude pour vous essayer au volant.

Nous commencerons par apprendre â doubler â droite puis en tête â queue. Nous poursuivrons avec l’ignorance des priorités et des panneaux d’avertissement puisque, de toute façon, ce n’est valable que pour prévenir les autres que nous sommes des dangers publics. Il n’est pas non plus nécessaire de faire usage des fréquentes recommandations comme celle du port de la ceinture étant donné que vous allez descendre et remonter sans cesse. Vous éviterez autant que possible les contrôles techniques, ils ne vous serons d’aucune utilité étant donné qu’ils ne sont adaptés qu’aux symptômes physiques.



Vous vous essaierez â la montée avec le frein â main, vous prendrez des paris sur des descentes, le pied au plancher. Préférez les petites routes montagnardes bien sinueuses sans pneus neige car le bord d’un ravin vaut bien une autoroute aussi ennuyeuse que rectiligne. La prise du sens interdit est un incontournable autant qu’un stationnement qui fait jouer les pare chocs. Amusez vos congénères â rouler pleins feux en égratignant de pauvres innocents sur les passages cloutés.

Après avoir passé votre conduite, viendra le temps où le moteur s’essoufflera, les joins de culas rendront l’âme un par un, la direction aura trop de jeu, les phares seront faibles, les plaquettes seront â bout, l’essuie glace couinera la complainte du salut.

Un accident ? Etait-ce lâ tout le but de toute cette formation ? J’entends vaguement les sirènes et je me laisser bercer dans le monde de coton de quelques soins mal appropriés. Ainsi s’avance l’heure des cours théoriques.



A chaque diagnostic, on se jette sur les explications laissées en pâturage, on se gave des expériences des autres jusqu’â s’identifier â leur mal tandis que le mécanicien, toujours aussi dérouté, vous relâche en pleine nature pour bonne conduite et bons honoraires. Alors que vous pensiez avoir été reçu â l’examen, voici que vient l’heure de vérité et votre carrosse, jusqu’ici â la fourrière, va être recyclé selon la réglementation en vigueur. Après nombre d’efforts, quelques épreuves vous incombent encore : les test de QCM et de vocabulaire. Il vous faudra retenir des concepts comme cyclothymie, manie, dépression, dysphorie, inhibiteur des monoamine oxydases, Inhibiteur de la recapture de la sérotonine-noradrénaline, benzodiazépine, thymorégulateur? autant de noms que d’armes pour vous défendre contre les abus du volant.

Et vous voilâ en route pour le paradis terrestre où il fait bon conduire par beau temps, les cheveux au vent, une brise légère et le paysage éclatant ! Non, n’exagérons rien. Disons que vous ne tournerez plus en sens inverse sur les ronds point mais ce n’est pas pour autant que l’on peut renier tant d’années de slalom entre ligne jaunes.



Depuis quelques jours, je suis entrée dans l’administration, le chemin typique pour qui recherche la stabilité. Je sens l’effet positif de me lever tôt, de renouer avec les relations sociales, de mieux supporter la fatigue, et d’autres bonnes choses. Pourtant, j’ai l’impression que m’engager dans cette voie revient â perdre mon identité de bipolaire. Je me suis lassée d’être une toupie et, en même temps, il flotte un air de nostalgie â se fondre dans la masse en bon pôle position.