Association CTAH-Recherche

Cas cliniques

Catégories

Diagnostics difficiles

Etude de cas

Traitement / prise en charge

Sous-catégories

Documents

Le caractère de mon époux (Suite)

19/06/2011

Cas cliniques > Traitement / prise en charge

Il prend son traitement depuis presque 2 mois et la vie quotidienne est complètement différente. Dès la 1ère semaine, les effets se sont faits ressentir.

Note CTAH :
Le diagnostic de cyclothymie hyperthymique a été retenu avec instauration dʼun traitement â base de lithium et valproate â petites doses.

Voilâ la deuxième lettre de lʼépouse après 2 mois de traitement médicamenteux sans aucune séance de psychothérapie

Je voulais vous remercier pour votre prise en charge qui a tout changé pour mon époux, nos enfants et moi.

En effet, il prend son traitement depuis presque 2 mois et la vie quotidienne est complètement différente. Dès la 1ère semaine, les effets se sont faits ressentir. J’ai cru que c’était parce qu’il était dans une période positive et qu’il faisait des efforts mais non, ça continue (et c’est tant mieux !).
Il est ouvert, râle quasiment plus, ne se met plus dans des rages folles, plus de violence, tout a changé.

Il est â notre écoute, essaie de trouver des solutions, il ne souffle presque plus, ne panique plus quand il a perdu quelque chose ou n’arrive pas â faire quelque chose. Les ? ah, la, la, la, la ? se sont envolés et ne se plaint presque plus.
Les repas ne sont plus conflictuels de son côté (notre aîné, en pleine adolescence, essaie d’entretenir ce conflit mais son papa ne rentre plus dedans). Il explique les choses calmement, même si notre fils monte le ton. Il fait le premier pas lors de leurs conflits et essaie de partager des activités avec lui, même si notre fils s’y oppose très souvent.

Il se remet facilement en question quand il ne sait plus où il a posé quelque chose et il n’accuse plus personne.
Il prend en compte l’opinion des autres même s’il n’est pas d’accord avec eux. Il arrive â parler sans s’énerver.
Il arrive â faire beaucoup plus de gestes du quotidien sans moi (dès la 1ère semaine du traitement, il m’a appelée au travail pour me demander s’il devait acheter du pain : du quasi jamais vu !), se prend en mains. Ses obsessions semblent atténuées.
Il prend beaucoup plus en charge les enfants (devoirs, les véhiculer â leurs sports ou leurs activités?), prend en compte mes demandes, mes envies.
Il n’est plus centré sur lui même, sur sa petite personne.
Notre couple s’en porte beaucoup mieux et ça fait du bien de se sentir vivre en harmonie, dans le calme.

Quelques fois, je sens qu’il a des légères fluctuations d’humeur (nervosité ou fatigue ou anxiété peut être) mais rien â comparer â avant.

Enfin, que du positif dans la maison (et je suppose que lui aussi doit se sentir mieux). Maintenant, il faut que toute la famille (et surtout moi) apprenne â composer avec ce papa â part entière, ainsi que pour lui. Je pense que ce confort ne mettra pas longtemps â s’installer.

Encore un grand merci â vous et votre équipe pour ce travail et ce changement radical de vie en positif. Vous m’en voyez ravie. Je suis heureuse que mon époux ait fait la démarche de venir vous consulter.ˮ

Note CTAH :
On observe de plus en plus des cas caractérisés par une réponse ultra-rapide avec le lithium (avec ou sans dépakine). Le constat est que cette réponse rapide sʼavère être corrélée avec la présence des traits hyperthymiques et/ou un niveau élevé dʼIntensité Affective. Ce cas clinique illustre bien cette observation. Dʼautres cas seront bientôt présentés.